dans Le bonheur

Presque à chaque soir chez les Lanciault-Théorêt, le souper est agrémenté d’un tour de table où chacun partage sa reconnaissance de la journée. À tour de rôle, Chloé, Félix, Isabel et moi exprimons une reconnaissance, c’est-à-dire, une chose qui s’est bien passée aujourd’hui. Ça peut être une bonne note à l’école, un super cours de piano, un bon lunch, n’importe quoi. Mais ce doit être positif. L’idée est d’entrainer notre cerveau à voir tout ce qui se passe bien autour de nous par opposition à notre tendance génétique à focuser uniquement sur ce qui va ou pourrait aller mal.

Le 31 décembre dernier, nous avions planifié un petit souper intime juste nous 4. Fondue chinoise au menu. Isabel a eu l’excellente idée de proposer une version spéciale de notre rituel de reconnaissance. Cette fois-ci, chaque personne devait dire une reconnaissance pour l’année. Une chose qui s’est bien passé cette année. Puis c’est le tour à la personne suivante. Et une fois que tout le monde l’a fait, on recommence. Encore et encore jusqu’à ce qu’on n’ait plus rien à dire.

Et bien, croyez-le ou non, on a dû faire 50 tours de table ! On en a eu pour 1 heure 30 à échanger sur tout ce pour quoi nous étions reconnaissants cette année. Pour une année qui à première vue s’était avérée assez difficile, nous avions vraiment beaucoup de choses positives à dire !

Ce qui nous a tous permis de tirer une belle leçon de cet exercice: même à travers les difficultés, il y a quand même de beaux moments, il y a quand même toujours quelque chose pour laquelle on peut être reconnaissant. Encore faut-il se donner la peine d’essayer de le voir. Et plus on essaie, plus ça devient facile. Exactement comme la Jetta rouge. Je vous ai déjà raconté l’histoire de la Jetta rouge ? 

Vous vous achetez une Jetta rouge. Vous n’en avez jamais vu sur les routes. Puis dans les semaines qui suivent votre achat, il semble que tout ce que vous voyez partout, ce sont des Jetta rouges. Est-ce qu’elles étaient sur la route avant votre achat ? Bien sûr ! Mais vous ne les voyiez pas. Aujourd’hui que vous avez un intérêt pour les voir, là vous les voyez.

Et c’est exactement la même chose pour les reconnaissances. Il s’agit de s’entrainer à les voir pour finalement, en voir partout.

Bref, merci Isabel d’avoir suggéré l’activité des reconnaissances annuelles. Non seulement, ça nous a permis de voir les bons côtés de la dernière année, mais en plus, ce fut un petit moment en famille absolument exquis :).

D’autres billets qui pourraient vous intéresser

Laisser un commentaire

[Conférence] Arrête de rêver de Pascal Jetté et Blandine de Maillard[Vidéo] Le concept du WHY expliqué en 2 minutes avec une histoire qui fait réfléchir