dans La famille

Depuis 1 an, nous avons développé une habitude au souper avec les enfants. Tous les soirs, à 18h05, mon iPhone sonne et c’est l’heure de la reconnaissance. Les enfants y sont maintenant habitués. Si vous me connaissez, vous savez de quoi il s’agit. Pour les autres, c’est simple : quand l’alarme sonne, chacun doit nommer une chose pour laquelle il est reconnaissant aujourd’hui. Une chose qui s’est bien passée, une personne qui a fait quelque chose de bien. Un truc positif dans la journée. On entraîne ainsi notre cerveau à voir le positif , à focuser sur les belles choses plutôt que les mauvaises.

Il y a quelques semaines, j’ai été témoin d’une preuve que ce que j’essaie de faire commence à fonctionner :). Laissez-moi vous mettre en contexte.

Ça faisait plusieurs semaines que mon fils était malade. Il toussait beaucoup. Nous sommes allés chez le docteur et il nous a donné des médicaments. Le soir, à l’heure de la reconnaissance, savez-vous ce qu’a été la reconnaissance de ma fille? Elle nous a dit :

Aujourd’hui, ma reconnaissance est que Félix a vu un docteur et qu’il va bientôt aller mieux.

J’en suis resté bouche bée. Wow! Absolument incroyable. Ma fille de 5 ans mesdames et messieurs! Non seulement elle sait reconnaître les belles choses qui lui arrivent tous les jours, mais en plus, elle est reconnaissante des belles choses qui arrivent aux gens qu’elle aime autour d’elle.

Je suis fier de ma fille :).

D’autres billets qui pourraient vous intéresser
Showing 5 comments
  • Adrien O'Leary
    Répondre

    Marc-André, bonjour à toi. Je suis curieux. As-tu un conseil pour un père de famille qui aimerait mettre en place cette routine-là chez eux? Je demande, car j’en ai déjà parlé à ma blonde. Elle trouve cela « cute » mais je n’arrive pas à la faire embarquer. Chez vous, cette routine s’est-elle mise en place naturellement?

  • Marc-André
    Répondre

    Bonjour Adrien, une excellente question. Je te dirais que lorsque j’ai introduit le concept à ma famille, Isabel ma femme a embarqué dès le début, donc ça a facilité la chose. Si ton épouse a de la misère à embarquer, je lui demanderais de jouer le jeu pendant 21 jours. Juste 21, ça se fait bien ;). Et mon pari sera qu’elle en verra les bénéfices avant la fin du 21 jours et alors, la partie sera gagnée 🙂 Bonne chance et donne m’en des nouvelles.

  • Adrien O'Leary
    Répondre

    Marc-André, merci pour ton commentaire. C’est plate mais je n’ai pas reçu la notification que j’étais censé recevoir. Anyway. Un grand merci pour ta suggestion. Moi qui aime démarrer des défis en faisant de quoi sur 30 jours, je vais prendre ton idée des 21 jours. À démarrer possible à un retour de voyage, quand tout le monde va bien. Ça pourrait être gagnant. Compte sur moi pour te tenir au courant.

  • Adrien O'Leary
    Répondre

    P.S. Si c’est permis, je te pose une question… à propos du « 18:05 ». Est-ce que la première phrase de ton article veut dire que tu es pas mal toujours à la maison pour souper à 18:05? Aussi, advenant que papa ait une obligation professionnelle un soir à 18:05, que se passe-t-il de la routine de la reconnaissance, se fait-elle – pareil – avec les présents (et sans le papa absent)?

  • Marc-André
    Répondre

    Salut Adrien,

    « C’est plate mais je n’ai pas reçu la notification que j’étais censé recevoir. »

    Merci pour le report de bug, je vais vérifier.

    « Un grand merci pour ta suggestion. Moi qui aime démarrer des défis en faisant de quoi sur 30 jours, je vais prendre ton idée des 21 jours. »

    J’aime bien le 21 jours, C’est pas trop long, pas trop court, C’est une cool période de temps pour tester une habitude.

    « À démarrer possible à un retour de voyage, quand tout le monde va bien. Ça pourrait être gagnant. »

    Bah, pourquoi attendre. Le meilleur moment c’est maintenant 🙂

    « P.S. Si c’est permis, je te pose une question…  »

    Of course.

    « à propos du « 18:05 ». Est-ce que la première phrase de ton article veut dire que tu es pas mal toujours à la maison pour souper à 18:05? Aussi, advenant que papa ait une obligation professionnelle un soir à 18:05, que se passe-t-il de la routine de la reconnaissance, se fait-elle – pareil – avec les présents (et sans le papa absent)? »

    Je n’y suis pas toujours non. Et en fait, j’ai enlevé la sonnerie de mon téléphone parce qu’on n’en a plus besoin. Le rituel se fait maintenant de lui-même, soit par les enfants qui y pensent, soit par mon épouse, même quand je ne suis pas là.

    Bonne chance !

Laisser un commentaire

Cette année c'est Movember babyLa revue de l'année en photo NotreVie 2013