dans La famille

Je suis présentement à l’aéroport de Miami, sur le chemin du retour d’un mini voyage de 4 jours à Cali, en Colombie. Un court séjour absolument fantastique. Il est vrai que ce n’est pas une destination très commune, du moins, pas pour moi. Il se trouve qu’il y a un peu plus d’un an, j’ai engagé Ana, une designer Web qui vit en Colombie. Il y a plusieurs années qu’on se connaissaît, ayant tous les deux contribués aux projets open source XOOPS et ImpressCMS. En travaillant avec elle, j’ai appris que son mari, Pascal, était un développeur Web, hors pair qui plus est! Lorsque ce dernier s’est mis à la recherche d’un nouvel emploie en janvier dernier, j’ai fait ni une, ni deux, et je lui ai demandé de joindre notre équipe! 6 mois plus tard, Ana et Pascal sont deux personnes fondamentales dans l’équipe INBOX!

En travaillant ensemble à tous les jours, notre relation professionnelle a débordée du côté amitié. Qui plus est, récemment chez INBOX, nous travaillons sur un gros projet dans lequel Pascal et Ana auront une place très importante. Je crois que tous les éléments étaient maintenant réunis pour que je leur rende une petite visite de courtoisie !

Je suis donc parti dimanche dernier. Le vol était pour le moins matinal, j’ai donc pris une chambre au Mariott de l’aéroport Trudeau. Réveil à 3 AM, en ligne au comptoir d’American Airlines à 3:20 AM pour mon vol de 6:15 AM. Première question: pourquoi nous demande-t-on d’arriver 3 heures à l’avance si leur comptoir n’est même pas ouvert! Effectivement, nous avons dû attendre jusqu’à 3:45 pour qu’une employée d’American Airlines daigne se pointer. Au moins, j’étais 2e dans la file… 3:55, j’ai mes « boarding pass », je me dirige donc vers la sécurité. Eux non plus ne sont pas encore réveillés… On attend encore 15 minutes. À ce moment précis, je pourrais tuer pour mon premier café du matin…

4:15, la sécurité se pointe. J’ai eu l’immense chance d’essayer les scanners corporels dont nous avons tant entendus parler il y a quelques mois. C’est un drôle de sentiment de penser que quelqu’un vous regarde presque tout nu…

4:35, la sécurité est passée, je m’attaque maintenant aux douanes. Je vous le donne en mille: ils ne sont pas là eux non plus. 10 minutes plus tard, 3 douaniers américains tout droit sorti d’un enterrement ou du film Adams Family débutent leur journée de travail.

4:45, les douanes sont passées. Maintenant il me faut un café, tout de suite! Je repère le Second Cup et j’y accourt presque! Et là vous ne me croirez pas, mais je vous jure: les employés sont dans le kioske mais tout n’est pas prêt encore. Donc ils ne prennent pas de commande. On se met tous en ligne, car je ne suit pas le seul à souffrir d’un manque aigu de caféine matinale. 10 minutes plus tard, un employé daigne prendre ma commande. Enfin!

5h, je suis fin prêt à monter dans l’avion pour un petit voyage en Amérique du Sud, moi qui ne suis jamais allé autre part qu’aux « States » ou dans les tout-inclus classiques du Sud. Un brin nerveux, mais plein d’excitation.

La suite, dans le prochain billet 🙂

D’autres billets qui pourraient vous intéresser

Laisser un commentaire