dans Le Leadership

Mardi dernier, j’ai eu l’immense privilège d’être l’entrepreneur-entraîneur du CEED, le Camp Entrepreneur en Devenir de l’École d’entrepreneurship de Beauce (EEB). Ce camp d’une semaine est un camp d’été pour les jeunes de 15, 16 et 17 ans désirant en apprendre sur l’entrepreneurship et le leadership.

D’abord, moi, quand j’étais jeune, je faisais des camps de sports, de tirs à l’arc ou de magie. Et comprenez bien, c’était des camps tout à fait convenables où j’ai eu beaucoup de plaisir ! Mais aujourd’hui, comme j’aurais aimé avoir été dans un camp comme le CEED à cet âge-là! Et j’espère que mes enfants auront cette chance dans quelques années!

C’est donc avec beaucoup de plaisir et de gratitude que j’ai accepté de relever le défi que m’a proposé Éric-Michel Hallé, coach d’entrepreneurs-athlète à l’EEB.

Reconnaissance et communication

Le titre de la journée était: Reconnaissance et communication: l’aube de la réussite entrepreneuriale.

Pour ceux qui me connaissent, le thème de la reconnaissance ne vous surprendra pas ;). La reconnaissance fait partie intégrale de ma vie, de mon bonheur et de mon entreprise. Je ne pouvais pas passer à côté ;).

Le 2e thème, la communication, est selon moi une des bases de l’entrepreneuriat, et de la vie en général. Peu importe ce qu’on fait dans la vie, on est toujours appelé à communiquer: avec notre conjoint, nos enfants, nos amis, nos collègues, etc.

Anthony Robbins disait:

Skill in the art of communication is crucial to a leader’s success. He can accomplish nothing unless he can communicate effectively.

Dans les dernières années, j’ai eu la chance de faire beaucoup de conférences, dont une conférence TEDx l’année dernière. Pourtant, quand j’étais à l’école, je détestais les présentations orales. Plus que les détester, j’en avais peur. Je me rappelle encore de la boule que j’avais dans l’estomac, les mains froides, les mains moites, la difficulté à respirer. Et aujourd’hui, j’ai un plaisir fou à donner des conférences!

C’est le message que je veux communiquer aux jeunes entrepreneurs-athlètes du CEED: communiquer, ça s’apprend. Il y a une méthode, des trucs, des façons de faire. Et on peut avoir du fun à le faire!

Sortir de sa zone de confort

J’ai eu énormément de plaisir mardi dernier. Les jeunes m’ont « jeté à terre ». Ils étaient allumés, vifs, touchants, intelligents. Et j’admire leur courage: je ne sais pas si j’aurais osé m’inscrire à un camp de ce genre quand j’avais leur âge. Surtout quand on sait que l’un des principaux objectifs de l’EEB est de sortir les gens de leur zone de confort ;).

Et croyez-moi, ils ont été bien servis avec moi! Je les ai emmenés faire un petit tour pas mal loin en dehors de leur zone de confort ;).

Chapeau à l’École d’entrepreneurship de Beauce !

J’ai aussi pu constater la quantité énorme de travail qui est accompli par l’équipe extraordinaire de l’EEB derrière la scène, pour que l’entrepreneur-entraîneur puisse faire son show devant les entrepreneurs-athlètes. Ils sont tout simplement géniaux!

Merci à Marie-Ève Proulx qui m’a aidé tout au long de l’élaboration et la planification du contenu et des ateliers de la journée.

Merci à Éric-Michel Hallé de m’avoir fait confiance, et pour le support tout au long de la journée.

Merci à Corinne Dutil et Sabrina St-Hilaire pour la logistique, les idées et votre support constant.

Une expérience hyper enrichissante, que j’ai très hâte de recommencer ce mardi, pour le 2e groupe de jeunes qui participeront au CEED cette année!

D’autres billets qui pourraient vous intéresser

Laisser un commentaire

Le doute, Alain Bouchard et Gary VaynerchuckWhere the magic happens