Marc-André Lanciault entrepreneur numérique illuxi amplio

Ça n’aura pris que 20 ans

Partagez ce billet

Mine de rien, ça fait 20 ans que j’ai le « plaisir » d’être entrepreneur. « Plaisir » entre guillemets, car, un jour sur deux, je laisserais toute tomber pour aller flipper des burgers au casse-croûte du coin.

Mais, j’ai réalisé un truc dernièrement: je pense que je fais enfin ce que je voulais faire il y a 20 ans. Je m’explique.

Inside the net

Le tout premier podcast que j’ai écouté, c’était en 2006. Je dis podcast, parce que le mot balado n’avait pas encore été inventé ;). C’était Inside The Net avec Amber MacArthur et Leo Laporte. Chaque semaine, les animateurs nous faisaient découvrir un produit web, une personne ou une entreprise qui développait un produit SaaS ou qui influençait le web. C’est là que j’ai découvert Jason Fried et Basecamp, le premier logiciel qu’on a utilisé pour gérer nos projets; Michael Arrington, le fondateur de TechCrunch; ClaimID et les débuts de OpenID; GaryVee et son livre Crush It; et bien d’autres.

C’est dans ces années que j’ai commencé à rêver de créer un produit et d’en faire une business. Une business SaaS, évidemment, avec des revenus récurrents, le rêve de tout entrepreneur qui vend du service ;). Améliorer tous les jours un produit utilisé par des milliers de gens. Trouver des façons innovantes de régler les problèmes de nos utilisateurs dans leur vie personnelle ou professionnelle.

Un premier essai

Mais créer un produit, ça prend du temps et de l’argent. Deux éléments qu’on a rarement quand on est en affaires, surtout dans les premières années… Alors, je me suis dit qu’un jour, à travers les projets qu’on fera pour nos clients, on développera quelque chose qui sera la base d’un produit et qu’éventuellement, on en fera une business SaaS.

Ce fut le cas avec Karelab. Dans ma première entreprise, INBOX, on avait développé un portail web de reconnaissance et récompenses des employés. C’est devenu Karelab et on a tenté d’en faire un produit. On est allé chercher du financement, on a grandi, le produit est devenu Enkourage (c’était vraiment un cool nom!), puis ça s’est terminé en queue de poisson avec la vente à Altrum. Je suis allé au bout de ce que je pouvais avec Enkourage, sans atteindre la commercialisation d’un vrai produit SaaS.

Nouveau projet

Puis, quelque part en 2018, Philippe Richard Bertrand me parle d’illuxi, la boîte qu’il a co-fondée avec Geneviève Desautels, qui conçoit des formations immersives. L’entreprise a développé une plateforme web qui propulse ses formations et qui, après 2 ans de développement et des centaines de milliers de dollars d’investissement, ne fonctionne toujours pas.

Philippe me propose de venir jeter un oeil sur le projet, des fois que j’aurais quelques idées pour remettre le projet sur les rails.

Après plusieurs semaines de rencontres et de discussions avec l’équipe qu’illuxi avait engagée pour développer la solution, j’en suis venu à la conclusion que ça prendrait des mois et encore des centaines de milliers de dollars pour, peut-être, avoir une plateforme fonctionnelle un jour.

On est mi-décembre 2018. Et illuxi doit absolument déployer la plateforme pour son seul et unique client début janvier 2019. Si la plateforme n’est toujours pas fonctionnelle au retour des Fêtes, illuxi devra mettre la clé dans la porte.

C’est donc entre Noël et jour de l’an que j’ai redéveloppé la plateforme from scratch. En janvier 2019, illuxi lance sa plateforme, le client est content et les 2 associés de l’entreprise poussent un soupir de soulagement.

C’était les tout premiers balbutiements d’illuxiLearn.

La pandémie

Puis la pandémie est arrivée. Et on s’est rendu compte que notre actif le plus important n’était pas les formations immersives qu’on avait créées, mais plutôt la plateforme technologique qu’on avait conçue pour les propulser.

Nous avons réaligné le développement de notre solution technologique pour ne plus seulement livrer des formations et événements en ligne mais maintenant pour permettre à nos clients de gérer eux-mêmes leur portail, leurs formations, leurs classes virtuelles, etc.

2022

Cette année, dans le cadre d’un exercice de planification stratégique piloté par Francis Gosselin, nous avons entrepris l’immense chantier qui nous permettra de transformer illuxi d’une entreprise qui offre principalement des services à une entreprise de produits, 100% SaaS.

Le parcours est parsemé d’embûches, évidemment, mais je ne peux que constater que nous sommes en train d’y arriver:

  • Nous avons un vrai produit SaaS, illuxiLearn.
  • Nous recevons chaque jour des demandes de démo de prospects intéressés à déployer illuxiLearn dans leur organisation.
  • Nous avons une équipe Succès Clients qui lance de nouveaux clients chaque semaine.
  • Nous avons une équipe de développement qui développe un produit.
  • Nous avons une équipe de support qui aide les utilisateurs de nos clients chaque jour.
  • Nous suivons maintenant nos MRR, CAC, Churn, LTV (des métriques SaaS ;)).

Ce qui me permet de revenir sur ce que je mentionnais avoir réalisé, en début de texte:

Alors, je me suis dit qu’un jour, à travers les projets qu’on fera pour nos clients, on développera quelque chose qui sera la base d’un produit et qu’éventuellement, on en fera une business SaaS.

Et bien, on y est arrivé!

Ça n’aura pris que 20 ans finalement 😉

Commentaires

Une réponse

Laisser un commentaire

D'autres billets qui pourraient vous intéresser

La fa(r)ce de l’entrepreneurship

Je crois que ça fait 4-5 ans que je ne lis que très rarement sur l’entrepreneurship. Dans ma trentaine, je …

Ça n’aura pris que 20 ans

Mine de rien, ça fait 20 ans que j’ai le « plaisir » d’être entrepreneur. « Plaisir » entre guillemets, …

600 000 $ pour utiliser l’intelligence artificielle dans notre LMS illuxiLearn

Ça faisait 2 ans qu’on travaillait sur ce projet. L’objectif était clair: utiliser l’intelligence artificielle afin de permettre à nos utilisateurs …

La simplicité

Durant une ride de vélo récemment, j’écoutais Simple Man, de Lynyrd Skynyrd. Peut-être que c’est la quarantaine, peut-être que c’est …

illuxi Team

2 ans après

Une collègue de travail nous partageait une publication de Marco Bérubé aujourd’hui. Et ça m’a rappelé qu’il y a 2 …

Les images ne se centrent pas lorsqu'on utilise Gutenberg sur un site où Elementor est utilisé

Les images ne se centrent pas lorsqu’on utilise Gutenberg sur un site où Elementor est utilisé

Il m’a fallut du temps avant de m’habituer au « nouvel » éditeur de WordPress Gutenberg. Je sais, je fais …