dans La politique

Depuis près d’un an, je m’intéresse à la politique et à l’économie Québécoise. C’est tout nouveau pour moi. Cela ne m’a jamais vraiment intéressé avant. Mais je commence à y prendre goût. Je ne m’y connais pas encore beaucoup, je dois l’avouer. Mais j’essaie d’en apprendre à tous les jours. Je n’ai pas vraiment eu de cours de politique à l’école. Les quelques cours d’économie que j’ai eu (macro et micro) sont restés très en surface et ne m’intéressaient pas vraiment. Donc je me considère comme un « newbie » dans ce monde là. Mais je me permet tout de même d’avoir quelques débuts d’opinions…

Pour cela, je dois remercier un paria de la société québécoise. Un renégat. Quelqu’un qui a des idées à l’antithèse des gens bien pensant. Quelqu’un que l’on a crucifié sur la place publique. Quelqu’un qui, pour la majorité des québécois, est un imbécile « pas de classe », bien qu’ils s’en ont fait cette opinion sans jamais l’avoir écouté une seule fois. On se fie souvent à ce que disent les médias n’est-ce pas ? S’ils le disent, ça doit être vrai, pas besoin de vérifier !

Donc oui, j’écoute la Radio-Pirate de Jeff Fillion. Au début, nous nous sommes abonnés à XM pour avoir de la musique tout au long de notre voyage en auto de Montréal en Floride. C’est après s’être abonnés que nous nous sommes rendus compte que le fameux Jeff Fillion était diffusé sur XM. Nous en avions tellement entendu parler en mal, que nous nous sommes dits qu’on irait bien voir à quel point c’était un imbécile.

J’en ai écouté une heure. Puis deux. Puis le lendemain aussi, et le surlendemain. Et à mon grand étonnement, je n ‘ai rien trouvé de si infâme. Mais ce qui a été vraiment surprenant, ce sont les opinions que partageaient Fillion et ses collaborateurs. Des idées qui m’ont sur le coup « flabergasté« . J’ai trouvé d’abord trouvé ça amusant. Comment quelqu’un peut-il avoir des idées si à l’opposées de tout ce que je connaissais ? Il n’est pas en adoration devant Obama, contrairement au Québec en entier. Il croit à un plus petit gouvernement, à moins de taxes, à plus de libertés individuelles. Il est sceptique quant à la responsabilité de l’Homme dans les changement climatiques et remet même en doute l’extistance même  de ces changements climatiques. Il est plus près de Bush et Harper que de Duceppe et Marois. Il est contre l’indépendance du Québec. Bref, il est à l’opposé de tout ce que j’avais appris à accepter comme étant des faits indiscutables.

Mais plus je l’écoutais, plus je trouvais que ses arguments se tenaient. J’ai alors découvert un monde complétement nouveau pour moi. Quelque chose que je ne connaissais absolument pas. C’est à ce moment que j’ai découvert qu’il y avait une autre école de pensée qui existait. J’ai alors compris que tout ce qu’on m’avait enseigné depuis que j’étais tout petit était la vision du monde selon une seule lunette. La vision de gauche des choses. Jamais ne m’a-t-on mentionné que c’était une école de pensée et qu’il y en avait une (ou même plusieurs!) autres.

Par exemple, je me rappelle que dans un cours de macro-économie à l’université, on expliquait pourquoi le gouvernement devait intervenir dans l’économie d’une société et quels en étaient les beinfaits. Je n’ai jamais mis en doute la prémice de base qui impliquait que le gouvernement devait intervenir, que c’est normal, que c’est comme ça qu’on fait les choses, qu’il n’y a pas d’autre façon.

Du même coup, je n’ai jamais mis en doute que notre planète était en danger. Qu’il fallait absolument faire quelque chose sans quoi il était inévitable que le film “2012” deviendrait une réalité.

Je n’ai jamais remis en doute que le Québec devait se spéarer car le Canada ne comprendrait jamais rien au Québec et que de toute façon, le Canada est rempli de “méchants anglais”.

Je crois pourtant avoir fréquenté de bonnes écoles, j’ai lu beaucoup, je suis allé à l’université, j’ai terminé un Bac. Comment se fait-il qu’après près de 20 ans d’études je n’ai jamais, ne serait-ce qu’en surface, été exposé à ce genre de pensée ? Au minimum, on aurait dû me vanter la pensée gauchiste, mais en m’expliquant sa contre-partie. Là, j’aurais peut-être pu forger ma propre opinion. Mais non, jamais on ne m’a parlé de ça.

Mais bon, Jeff Fillion c’est une chose, mais au pire, ce n’est peut-être qu’un illuminé. Un énergumen bizarre qui fait un show… Je me suis donc mis à regarder un peu ailleurs: Fox News, le National Post, Nathalie Elgrably, l’Institut Économique de Montréal, etc… Même CNN et autres médias de gauche, mais extérieur qu Québec. Et il semble que d’autres gens partagent ces mêmes opinions. Pire que ça, il semble que dans la plupart des pays du monde, il y ait un constant débat entre gauche et droite. Les idées s’affrontent et font avancer les choses. Pourquoi n’avons-nous pas ça au Québec ? Le seul débat que nous ayons en permanence ici, c’est le débat souverainistes-fédéralistes. Rien d’autre! Dès que quelqu’un émet ne serait-ce qu’un début d’opinion un brin plus à droite, il se fait traiter de tous les noms par les journalistes, et se fait rapidement accuser d’être un dangereux extrémiste de droite. Et si quelqu’un ose remettre un tout petit peu en doute le modèle québécois, on cris tout de suite au scandale et au “Québec-bashing”.

Bref, je n’en suis qu’à mes débuts dans mon apprentissage politique et économique. J’ai encore beaucoup à apprendre. Mais j’ai comme un goût amer dans la bouche. Si le modèle gauchiste québécois est si bon que ça, pourquoi m’a-t-on caché le reste. Avait-on peur que je remette un doute ledit modèle ? Ce qui m’emmène à poser la question suivante: au Québec, a-t-on peur que les gens se réveillent et commencent à se rendre compte que le modèle des 60 dernières années ne fonctionne pas ? Est-ce pour ça que l’on a si peur de parler d’autre chose ?

D'autres billets
Showing 15 comments
  • Alain
    Répondre

    L’article que je rêvais d’écrire !

    Bravo et lâche pas !

    Al Rider

  • Louis (elrik_007))
    Répondre

    Bravo!!!

  • eve-catherine
    Répondre

    brillant article

  • Serge
    Répondre

    Bravo, j’essais de dire cela a mon entourage, mais je ne trouve jamais les bons mots pour bien me faire comprendre.
    Donc, si tu permets, je vais publier ton article a ma famille et amis. Peut-être que eux aussi aurons un regard nouveau sur notre système.

  • king76
    Répondre

    Moi non plus je ne m’intéresse pas à la politique, comme le disais dernièrement Pierre Rabhi que j’ai vu dans une conférence : Les gouvernemets ne font que de l’archarnement thérapeutique. Ca en dit long sur le pouvoir qu’ils ont pour changer la société

    Mais de la a écouter Jeff Fillon ! Je ne l’ai jamais vraiment écouté, mais à voir sa réaction dans les procès qu’il a eu, on comprend tout de suite qu’il est juste là pour faire un show. Pour moi ca n’est pas parce que tu es en dehors du courant, que forcément tu as raison..

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Apolitisme

  • Fuzzybill74
    Répondre

    Bienvenue à bord, matelot! 🙂

    @king76 » Je ne l’ai jamais vraiment écouté, mais à voir sa réaction dans les procès qu’il a eu, on comprend tout de suite qu’il est juste là pour faire un show » Bravo, tu as bien compris la leçon que les médias de gauche Québécois t’ont enseigné. Continue de donner ton opinion sans t’informer, de te laisser endetter à mort, de te laisser surtaxer, et après, quand tu te rendras compte dans 10-15 ans que le Québec est sous la tutelle du FMI, tu iras manifester ton mécontentement, tout comme les Grecs.

  • marcan
    Répondre

    Merci pour les commentaires !

    King76! Je ne savais pas que tu lisais mon blog 🙂

    Mais de la a écouter Jeff Fillon ! Je ne l’ai jamais vraiment écouté

    Ben c’est un peu mon point mon ami 😉 Je te met au défi d’écouter 1 show au complet! Après tu auras le droit de chialer comme tu veux 🙂

    Pour moi ca n’est pas parce que tu es en dehors du courant, que forcément tu as raison..

    Tout à fait raison. Il n’y a pas de lien entre les deux. Mais dans ce cas précis, ses arguments tiennent et m’ont donné le goût d’aller chercher de l’info en dehors de TVA, Rad-Can, La Presse, en fait, de tous les médias Québécois 😉 Et c’est là que mes opinions ont commencées à se concrétiser.

    Anyway, il parait que tu fais une émission de radio sur les logiciels libres à Québec? On pourrait s’en parler un de ces 4!

    Prend soin de toi!

  • Eric
    Répondre

    Salut, c’est toujours le fun de voir « naître » des Pirates! Bon article! Ton « réveil » est justement ce que tous les gauchistes ont voulu éviter en « tuant » Fillion. Personne n’en avait rien à foutre de la petite Chiasson, en réalité. C’est juste la raison que les syndicats, journalistes, politiciens, artistes et autres gauchistes ont utilisée pour justifier leurs attaques contre Fillion. Car évidemment, ils ne pouvaient pas dire ouvertement « on veut faire disparaitre Fillion car il nuit à notre beau projet souverainiste gauchiste et on veut pas qu’il influence les mentalités québécoises ». Alors quand est arrivée l’histoire du procès, ils l’ont monté en épingle pour faire disparaitre Fillion. Le procès Fillion-Chiasson a eu plus de front page de journaux que le 11 septembre, c’est tout dire!
    Tsé, quand tu veux traverser une cour où il y a un chien de garde, tu lances un os. Pendant que le chien gruge l’os, tu passes. C’est ce que les médias ont fait: ils ont lancé l’os Chiasson, et pendant que la population grugeait cet os, la population n’a pas vu passer la vraie raison de ce Fillion bashing. Mais tu es la preuve que les médias n’ont pas réussi: ils ont simplement retardé un processus inéluctable. C’est comme le supposé réchauffement: mettons qu’il y en a un, hé bien, on ne peut pas l’arrêter…

  • ben
    Répondre

    c’est bon. bravo.

  • Pattimblo
    Répondre

    Wow!!!

    Mon ami, tu fera plus de bruit que tu pensais avec ton article. C’est exactement ce que je pensais dans les dernières semaines. Je te félicite et je suis content de voir que je ne suis pas seul dans ma gang.

  • Jon
    Répondre

    une vache à la fois comme dirait Jeff 😉

    «remettre en doute», c’est pas le genre de trucs qu’on nous enseigne à l’école. Heureusement, certains osent et se démarquent.

  • Renaud
    Répondre

    Good! Je pense exactement comme toi, j’ai vécu la même parcours.
    Je post maintenant ton blogue sur ma page facebook pour que tout le monde puisse lire ceci!!
    keep going buddy!!

  • Sylvain
    Répondre

    Bravo! Un de plus qui ce pose des questions! Il faut forcer les jeunes à faire de même.

  • Francis
    Répondre

    Malheureusement, le monde n’a pas de mémoire. Le Québec, depuis sa fondation, a été principalement à droite (même dans les années 30 un peu trop a droite).
    Ce n’est que dans les années 60, avec ‘Ti-Jean la taxe’ (Jean Lessage), que le québec a viré a gauche. Il a commencé par réformer le système d’éducation et faire sa propaganda. Ensuite il y a eu l’assurance santé, les quotas en agriculture et tous les programmes sociaux.
    Depuis ce temps, il est absolument impossible de remettre en question l’état providence.
    Heureusement, il reste quelques irréductibles pour nous faire comprendre le bon sang

  • gisele thibault
    Répondre

    J’ai bien aimé cet article. Vous pensez exactement comme mon fils Dominicke. De savoir que vous êtes deux et d’après les commentaires quelques uns, me fait énormément plaisir. Je cogite actuellement, par vous, je comprends et admire encore davantage mon fils et peu à peu je me dirige dans ce sens, J’aime bien les sentiers hors battus. Merci! Gisèle Thibault

Leave a Reply