dans La politique

Un soir cette semaine, lorsque Isabel préparait le lunch de Félix pour le lendemain, notre fils s’est écrié apeuré:

Non Maman! Mets pas de ziploc !!!!!!

Isabel s’est tout de suite immobilisée, ne comprenant pas trop bien la raison du surplus d’émotion soudain de notre fils. En effet, comme il arrive en de rares occasions, lorsqu’aucun « tupperware » n’est pas disponible pour accueillir le sandwich de monsieur, nous utilisons un ziploc pour le remplacer. Mais ce soir là, en apercevant l’utilisation d’un ziploc par sa Maman, Félix a réagit comme si on avait égorgé un cochon pour le couper en tranche dans son sandwich au jambon.

Nous avons demandé à notre fils pourquoi il ne voulait pas qu’on utilise un ziploc dans son sac à lunch. Il nous a donc expliqué avec plein d’émotions et les larmes aux yeux qu’à l’école, durant l’heure du lunch, un professeur était venu les voir pour faire tirer un toutou. Pour participer au tirage les amis devaient remplir une condition bien simple: ne pas avoir de ziploc dans leur sac à lunch. Comme Félix en avait un, il a été exclus du tirage!

Quoi ? Mon fils n’a pas eu la chance de participer à cause d’une boîte à lunch ? Donc, un petit garçon de 6 ans, très près de ses émotions, a été mis à l’écart à cause de la façon dont ses parents ont préparé son lunch du midi ? Ça ne pouvait pas être ça, on ne peut pas être dans une société qui manque à ce point de jugement, qui a à ce point arrêté de penser par elle-même!

Le lendemain, en allant chercher mon fils au service de garde de l’école, j’ai demandé à son éducatrice qu’elle me donne un peu plus de détails sur cette histoire de tirage de toutou. Et c’était exactement ce que Félix avait dit: un tirage parmi ceux qui n’avaient pas de sac ziploc dans leur sac à lunch car:

Vous savez Monsieur Lanciault, ce n’est pas très bon pour l’environnement, il faut prendre soin de notre planète, et les sacs ne se décomposent pas bien, etc…

de me dire son éducatrice.

Vous rendez-vous compte ? Je comprends que les sacs de plastiques, ce n’est pas l’idéal. Je comprends qu’il est préférable, lorsque possible, de faire autrement. Mais je refuse d’être dogmatique. Et je refuse que mes enfants deviennent « brainswashés » à ce point qu’ils se retrouvent dénudés de toute trace de jugement.

Réfléchissons à voix haute quelques minutes, ce que certaines personnes semblent être incapable de faire à l’école de mon fils… On fait un tirage pour un toutou, ce que tous les enfants de 6 ans vont assurément vouloir gagner. Mais on ne permet pas à certaines personnes de participer au tirage. On met de côté les petits qui, par une action de leurs parents sur laquelle ils n’ont aucun contrôle, possèdent un diabolique ziploc dans leurs sacs à lunch. On met a l’écart des enfants de 6 ans. Des enfants qui sont en plein apprentissage, en pleine découverte d’eux-même. Des enfants qui ne comprennent pas encore les enjeux écologiques, qui n’ont pas assez de connaissances et d’expérience pour comprendre pourquoi certaines personnes peuvent trouver odieux l’utilisation d’un simple sac ziploc. On rejette des enfants sans aucune raison valable autre que les agissements de leurs parents.

Et même s’ils ont expliqué pourquoi ce n’était pas bien d’utiliser des ziploc, que pensez-vous que mon fils a retenu ? Il ne nous a jamais parlé de la raison pour laquelle les ziploc sont diaboliques. La seule chose qu’il nous a dit, c’est de ne pas utiliser de ziploc car il ne pourrait alors pas gagner de toutou. Il a 6 ans. Il s’en fout complètement de l’environnement. Il se fout complètement des ziploc. Tout ce qu’il veut, c’est pouvoir gagner un toutou si ses amis, eux, le peuvent. Tout ce qu’il veut, c’est ne pas être mis à l’écart de ses amis.

Poussons la réflexion un peu. Quelle sera le prochain concours? On fera tirer des bonbons à la tir d’érable parmi ceux qui n’ont aucun vêtement fait en Chine ? C’est exactement la même chose! On peut argumenter qu’acheter des vêtements fait en Chine, c’est mal… Donc punissons les enfants qui ont eut la malchance de naître dans une famille qui achète des vêtements faits en Chine!

Qu’on enseigne à mes enfants comment mieux utiliser les ressources naturelles, je peux comprendre. Mais qu’on utilise mes enfants comme outil de propagande pour nous culpabiliser, nous, pauvres parents irresponsables qui devons absolument être réprimandés par les têtes bien-pensantes d’une institution scolaire, c’est tout à fait inacceptable.

Chers professeurs d’école, je vous implore en toute humilité. Nos enfants sortent de l’Université sans savoir écrire. Concentrez-vous donc sur ce sujet, et laissez tomber l’écologie…

D'autres billets
Nommentaires
  • Manue

    HALLUCINANT, tout simplement !
    Ah et n’oubliez pas : lavez vos sacs ziploc bandes de dangereux crimnels ! Ainsi vous gaspillerez 3l d’eau mais au moins vous recyclez vos sacs ziploc ! C’est très pratique en plus !

  • pierre chagnon

    Incroyable, un illumine de prof categorisant une troupe de malfaisant de 6 ans, ca s`peut pas, mais a voir les environmenteurs agir lors de differentes manifestations et leur delire lorsqu`on les questionnent un tant soit peu sur leur cause , on peut sentir leur intransigeanse. une idee acheter donc un toutou plus beau et plus gros a votre Felix.

  • P. Vincent

    Et le toutou lui, il était en coton ou en polyester?

    Nous aussi trouvons qu’ils poussent un peu trop loin la note écolo à notre école. Quand ils me disent ce qu’on leur a dit, je leur demande pourquoi et ils ne savent même pas la réponse.

    Un lavage de cerveau pour conditionner nos enfants pur et simple.

  • Sébastien Lemieux

    Je n’en reviens tout simplement pas.

    De voir que des personnes formées dans nos écoles post-secondaires manquent de jugement à un point tel qu’il viennent mettre une pression sur les parents par l’entremise des enfants afin de forcer le passage à un mouvement écologique extrémiste… Au pire, un sac ziploc peux servir pendant des semaines lorsque tu lui fait attention.

    J’espère que ce résultat n’était pas l’intention de la personne qui a eu cette idée… mais reste que le résultat est là pareil. J’ai rien contre le fait d’éduquer des valeurs environnementales aux jeunes, je fait moi aussi mon possible pour bannir l’utilisation de ziplock… par contre ici je ne veux même pas tenter de comprendre la valeur que ce jeune vient d’apprendre.

    Un point me chicotte de cet article… « Nos enfants sortent de l’Université sans savoir écrire. Concentrez-vous donc sur ce sujet, et laissez tomber l’écologie… » Combien de parents ne font pas la juste part des choses dans l’éducation des enfants ? L’apprentissage n’est pas qu’une affaire d’école. Si les jeunes sont si mal éduqué dans les écoles, il existe les comités de parents pour réagir.

  • Réjean Beaudet

    Party de Noël des employés de l’école. On fait le tirage d’un voyage dans le sud à tout ceux et celles qui sont venus au party en autobus. Dans le coeur des employés ce sera la même déception et injustice que l’enfant de 6 ans et son toutou, sauf que ce dernier n’a aucun contrôle de la situation.
    L’environnement, c’est un ensemble d’éléments. Ayons du jugement s.v.p.

  • Jérôme Beaulé

    C’est quoi le problème ici? Le professeur ou le parent? Moi, j’en vois des tonnes de ziploc sur le bord de nos routes, dans ma rue, sur mon gazon. Il y a toujours bien quelqu’un qui le jette dehors, aux poubelles… Produit à usage unique. C’est si dur d’acheter un contenant réutilisable qu’on lave et qu’on garde pendant des années? Pourquoi est-ce qu’on se fait traiter de fous ou de fanatiques quand on pointe le bon sens commun? J’utilise que des contenants réutilisables. Un peu plus chiant mais ne faut-il pas faire un effort supplémentaire? De dire à son enfant que le professeur est un écoeurant parce qu’il veut inculquer une bonne valeur à un élève, c’est ça l’éducation? Qui se penche sur la rue pour ramasser une bouteille pour la jeter dans un contenant un peu plus loin? Moi je le fais, qui ici le fait? Pourquoi le faire? Parce qu’en fin de compte, ce sera un peu plus propre. La différence, elle serait là si tout le monde avait le bon sens de le faire. Ça ne coûte rien mais ça donne quelque chose, ah oui, pas qu’à moi, mais aux autres. Bien sur, on ne fait rien gratuitement si ça ne bénéficie pas qu’à nous. Surtout que si notre enfant nous voir le faire, il va peut-être avoir envie de le faire lui aussi. Un ami à moi m’a fait remarquer cette ligne : « Chers professeurs d’école, je vous implore en toute humilité. Nos enfants sortent de l’Université sans savoir écrire. Concentrez-vous donc sur ce sujet, et laissez tomber l’écologie… » Que l’auteur de ce texte manque surtout d’humilité en criant haut et fort que le professeur a eu tort sur toute la ligne. Oui, de dire que de vouloir enseigner certaines valeurs différentes des vôtres c’est une abomination, oui, c’est humble. Pauvres parents, les professeurs ne doivent qu’enseigner, laissons leur l’éducation, on voit ici qu’on est sur la bonne voie. Faire des efforts, c’est pour les cons, les zélés et les malade mentaux. Eh bien, je suis un fanatique mais au moins, je ne fais pas partie du problème. Au professeur, mes félicitations. Le gamin lui, n’en voudra plus de ziploc et en fin de compte, espérons-le, les parents auront-ils appris quelque chose.

    J.

  • marcan

    Jérôme, en tout respect, je crois que vous passez à côté du point fondamental. Mettons le débat sur l’environnement de côté 3 minutes. Revenons au fond des choses, au geste posé par l’enseignante. Est-ce que c’est normal de mettre de côté des enfants suite à une action de leur parents ? Je suis convaincu que l’enseignante avait les meilleurs intentions du monde. Mais le geste n’était pas le bon. Culpabiliser des enfants de 6 ans à cause d’une action de leur parent, est-ce que vous trouvez ça normal ?

    En posant un geste comme celui là, quel était le but viser par l’enseignante ? Diminuer l’utilisation des ziplocs. Parfait. Quel a été le véritable résultat obtenu: des enfants qui n’utiliseront pas de ziplocs. Ok, mais est-ce qu’on leur a appris pourquoi ? Non! Tout ce qu’ils retiendront, c’est ziplocs = mauvais. On ne leur a aucunement appris pourquoi. On a probablement essayé, mais croyez-vous que ça ait marché ? Ils ont 6 ans. Mon fils n’avait absolument aucune idée de la raison pour laquelle les ziploc sont à proscrire.

    Donc, par des gestes comme cela, on réussira à obtenir le comportement souhaité, mais on n’apprendra jamais à nos enfants à penser par eux même, à se faire leur propre jugement. Et c’est malheureusement ce que l’on constate de plus en plus dans notre société. Les gens répète des gestes qu’on leur a montrés, sans penser pourquoi, sans utiliser leur jugement. On répète les comportements que la société, le gouvernement, les médias, nous répètent inlassablement, encore et encore. Le principe du petit chien de Pavlov.

    Mais quelque part à travers ça, on y a perdu notre capacité de penser par nous-mêmes.

  • Martin Clément

    C’est incroyable. Comment un adulte peut réfléchir et agir de la sorte. C’est de la méchanceté envers l’enfant, tout simplement. Je peux comprendre l’objectif de l’enseignant, mais au lieu de le faire de cette façon, pourquoi ne pas organiser une petite conférence avec les élève sur l’importance de l’environnement et comment il nous est possible de diminué notre consommation de produit polluant. Il y a une tonne de façon de sensibilisé les enfants en faisant des trucs amusants avec eux.

    C’est très peu professionnel de sa part.

  • marcan

    @Sébastien Lemieux:

    Un point me chicotte de cet article… « Nos enfants sortent de l’Université sans savoir écrire. Concentrez-vous donc sur ce sujet, et laissez tomber l’écologie… » Combien de parents ne font pas la juste part des choses dans l’éducation des enfants ? L’apprentissage n’est pas qu’une affaire d’école. Si les jeunes sont si mal éduqué dans les écoles, il existe les comités de parents pour réagir.

    Je suis tout à fait d’accord avec vous, et je vous assure que je serai du comité de parents l’année prochaine! Mais en quoi ne faisons-nous pas la juste part des choses ? J’envoie mes enfants à l’école pour qu’on leur enseigne à lire, à écrire, à compter, et, idéalement, à penser par eux-même. Mon simple point est que l’école devrait focuser sur cela, et selon moi, juste ça, c’est tout un défi pour n’importe qui!

  • Sophie

    La commission scolaire de notre région a fait ce genre de concours pour sensibiliser les jeunes aux compostage, recyclage, etc.. Les enfants qui avait des plats Tupperwares obtenaient 1 coupon par plat, mais aucun pour le fameux sac ziploc… L’école nous avait fait parvenir une lettre avec des explications afin de permettre aux enfants d’y participer de ne pas envoyer de lunch avec des emballages jetables.

    Peut-être le service de garde et l’école auraient dû vous fournir les explications afin de pouvoir aider votre enfant à y participer.

    Je trouve votre réaction un peu « over the top » je chercherais plutôt à savoir pourquoi votre enfant a régi si fortement! Probablement parce qu’il avait omis de vous mentionner qu’il y avait un concours auquel il aurait aimé participer. C’était une occasion en or de discuter avec votre fils sur l’importance du recyclage, de l’environnement, etc.

    Et je trouve un peu offensif de la façon dont vous décrivez l’éducatrice et l’enseignement en général!

    Enfin pour ce qui est de ce commentaire « Réfléchissons à voix haute quelques minutes, ce que certaines personnes semblent être incapable de faire à l’école de mon fils…» à sa je réponds Home school si vous pensez pouvoir faire mieux !

    • marcan

      Bonjour Sophie,

      L’école nous avait fait parvenir une lettre avec des explications afin de permettre aux enfants d’y participer de ne pas envoyer de lunch avec des emballages jetables.

      Même si c’était le cas, en quoi est-ce que cela justifie de pénaliser un enfant pour une action poser par ses parents ?

      C’était une occasion en or de discuter avec votre fils sur l’importance du recyclage, de l’environnement, etc.

      Effectivement, si nous avions reçu une lettre, peut-être aurions-nous pu en discuter préalablement avec lui…

      Enfin pour ce qui est de ce commentaire « Réfléchissons à voix haute quelques minutes, ce que certaines personnes semblent être incapable de faire à l’école de mon fils…» à sa je réponds Home school si vous pensez pouvoir faire mieux !

      Si je vous comprends bien, nous n’avons pas le droit de critiquer le système scolaire. Soit on l’accepte tel qu’il est soit on fait du « home schooling » ? Désolé, mais l’argument ne tient pas la route. C’est vous et moi qui finançons ce système par nos taxes, ce qui nous donne au moins le droit de critiquer quand on voit des situations avec lesquels nous ne sommes pas d’accord.

      Quand au commentaire « Réfléchissons à voix haute quelques minutes, ce que certaines personnes semblent être incapable de faire à l’école de mon fils… », oui, il est un peu fort, et évidemment, il est exagéré. Il reflète l’émotion du moment comme à peu près tous les commentaires ici ou à peu près tous les commentaires qui concernent les sujets de l’heure au Québec 🙂

  • Anne

    Un instant!
    Vous « capotez » pour rien!!! À vous entendre, on devrait amener le pauvre Félix en thérapie! Ce genre d’attitude fait des enfants rois dans notre société: ça va être beau tantôt!

    C’est bien de sensibiliser les enfants tôt!
    Félix se souviendra plus à son bal des finissants de cet épisode ou il a été « si durement » mis de côté.

    Je suis de la génération « x », à chaque printemps on plantait un arbre dans la cours d’école, on faisait du recylcage et du compost à l’école, et grâce à nous, les enfants, nos parents faisaient pareil!

    Plus on commence jeune, plus ça devient ancrer profondément dans nos habitudes de vie!

    Un jour ou l’autre de toute façon, on se rends compte que la vie n,est pas juste…alors aussi bien qu’on lui laisse la chance de s’en rendre contre soi-même non?!

    C’est mon opinion! ici, on doit voir le côté environnemental, pas le côté Oh non! pauvre petit il n’a pas eu de coupon!

  • Sophie

    Wow! Si tu t’arrêtes sur des petites choses insignifiantes comme ça pour chier sur le système scolaire, pas certaine que ce soit le sujet dont tu entends parler!

    Essai plutôt de voir le beau côté des choses, l’initiative de l’école de trouver de façon créative à sensibiliser les enfants à l’importance de prendre soin de son environnement. Pour ma part, j’ai fait un effort supplémentaire et acheté un peu plus de petits plats de plastiques et acheter un gros format de yogourt au lieu des portions individuelles, etc. Pour faire ma part et pour encouragé ce genre d’initiative, mon garçon est heureux de pouvoir participer au concours et on l’a fait en équipe lui et moi!

    Je soulignerais quand même à l’école qu’il aurait été important de vous le mentionner!

    J’ai un enfant très sensible moi aussi, mais j’essaie de la préparer à la réalité de la déception dans le vrai monde! Il ne pourra pas toujours avoir un toutou et oui, il subira les conséquences des actes d’autres personnes au courant de sa vie! Vaut mieux le préparer maintenant à faire face à ce genre de petite déception, sinon comment réagira-t-il à une vraie déception!

    Bonne chance dans vos projets!

  • Francis

    C’est incroyable de voir comment des âmes bien pensantes qui passent à côté de la track de cette façon.
    Promouvoir l’environnement c’est bien, mais encore faut-il savoir ce qui est bien et ce qui est mal. Les professeurs ont-ils poussé l’analyse à savoir avec quelle sorte de savon les plats réutilisables ont été lavés. Pour être consistent avec eu même, il aurait falut que tous les enfants dont les parents auraient lavé leurs “tupperwares” avec du savon à base de phosphore soit exclus du concours. Et en quoi la peluche du toutou est-elle moins polluante que le ziplock.

  • marcan

    Merci à tous pour vos commentaires. Que vous soyez d’accord ou pas, je suis content que cela vous ait poussez à réagir 🙂 Et en passant, pour ceux qui s’inquiètent pour mon fils, ne vous en faites pas, il va très bien :-), il est quand même plus fort que ça 😉

  • Jessie

    ha ha ha j’adore votre article … surtout le dernier paragraphe … en fait j’adore tout l’article et selon moi le problème est encore plus grand que ce que vous décrivez …

  • Educatrucs

    Je n’ai pas lu tous les commentaires, donc je vais peut-être répété ce qui a été dit mais : QUOI ??? Je suis super écologiste (ça se dit ça ?) Je fais super attention à l’environnement mais là franchement il y a des limites. J’ai tenté de ne plus mettre de ziploc dans la boite à lunch de mes enfants et j’ai failli à la tâche… Tous les contenants que cela prenaient ne rentrait pas dans la boite à lunch de ma fille, je me suis donc résigné à devoir mettre fruits et légumes coupés dans un tel sac.

    Et un enfant a été puni pour ça ? Hey, non mais de quoi l’école se mèle comme vous dites si bien mais d’une autre façon : enseigner ce dont pourquoi vous êtes payé d’enseigner (bof phrase boiteuse mais elle dit ce qu’elle a à dire).

    Personnellement, je serais aller au dollorama acheter des toutous et en aurait donné à chaque enfant de la classe sur l’heure du diner !!!

    C’est rendu qu’il faut éduquer les profs à ne pas faire de discrimination !!!

  • Louise

    Ce n’est pas parce que tu es enseignant que tu es à l’abri d’une erreur de jugement et ce n’est pas le fait de commettre un jour une telle erreur qui fait de toi un taré fini. Doit-on vraiment exiger la perfection absolue de ceux qui s’occupent de nos enfants? Sommes-nous, nous-mêmes à l’abri de tels faux pas? L’intolérance, ce n’est pas non plus un exemple pour nos petits.

  • Sylvain

    C’est en plein à cause de ce genre d’histoire complètement SORDIDE que j’ai choisi de demeurer dans l’enseignement (de l’anglais langue seconde) au privé plutôt que de m’enrôler dans la grande « famille » syndiquée, monolithique, laveuse de cerveaux et qui souffre de + en + souvent d’un manque flagrant de JUGEMENT (les récents questionnaires sexuels très explicites à St-Hubert, entre maints autres exemples) de l’enseignement au public… Dommage pour ces enseignants (au public) qui ne sont PAS comme ça (j’en connais personnellement), mais, je regrette, ils sont devenus, à toutes fins pratiques, des cas d’exception…

  • Ahlaya

    Je fais partie des personnes qui ont à coeur l’environnement et je suis d’accord pour le fait qu’on enseigne à nos enfants de bonnes valeurs environnementale.

    Ce dont je ne suis pas d’accord, c’est de punir un enfant parce que son parent lui a mis un sac zipploc dans sa boite à lunch. À 6 ans, l’enfant ne comprend pas le message véhiculer, tout ce qu’il retiendra de cette histoire est qu’à l’école, sac de plastique = pas de toutou. Pour être juste avec tout les autres enfants, ils auraient aussi dû ne pas faire participer ceux tout ceux qui avait des emballages individuels, ce qui je crois aurait certainement enrayer la majorité des enfants. Après tout, un emballage de jus ou de barre tendre est aussi néfaste sinon plus qu’un sac de plastique qu’on peut réutiliser !!

    Comme une personne l’a mentionné ci-dessus, quand on a 2 ou 3 enfants et qu’on met tout dans des plats de plastique, le soir les enfants arrivent et on a au minimum une quinzaine de plat à laver (1 plat pour le sandwich, 1 plat pour le dessert, 2 plats pour les collations, un pot de jus à laver et peut etre un autre plat si l’enfant mange autre chose avec son sandwich …) en plus de ceux de papa et de maman s’ils ne mangent pas à la maison. Est-ce plus écologique de laver tout ces plats au lave-vaisselle et de faire une brassé par jour parce qu’on a pas les moyens, ni la place, d’avoir 150 plats de plastique dans l’armoire? Aussi, mettre tout les trucs dans des plats de plastique prend énormément de place, donc une méga boite à lunch, car on ne compte pas seulement le diner, il leur faut aussi 2 collations à ces enfants… J’ai vu des enfants trainer 2 boites à lunch en plus de leur sac à dos pour aller à l’école !!

    Et on s’entend qu’un sac zipploc peut être réutilisé de la même façon qu’un plat de plastique peut être lavé … après tout, on parle de la même chose… du plastique !!

  • Michelle

    Bonjour Marcan,

    Les écoles de mes fils ont le même genre d’initiative. Je dois dire que je me suis toujours efforcé d’envoyer des contenants réutilisables, et ce avant même ces journées sans poubelles. Mais il arrive parfois que certains aliments se contiennent mieux dans un Ziploc ou encore qu’il n’y ai tout simplement plus de place dans la boîte à lunch pour un 4e contenant. Alors j’envoie un Ziploc. Quelle mère indigne je fais! MAIS, mes fils restent le ziploc dans leur boîte à lundh et on les RÉUTILISE eux aussi. C’est possible ça aussi. Et ça revient à la même chose qu’un contenant non?

    C’est comme leur message de manger santé, ils acceptent les poudding à la vanille mais pas celles au chocolat… EUH, même quantité de sucre dans un que dans l’autre. Un peu ridicule.

    Mais il faut suivre les règles 😉

  • Francis

    Comment la professeure a-t-elle su que votre fils avait un sac ziploc? Fouille-t-elle dans les boîtes à lunch des enfants? Si tel est le cas, malgré toutes les bonnes intentions derrière cette intervention, les enfants aussi ont le droit au respect à la vie privée. Et pour qu’une autorité civile puisse fouiller dans les effets personnels d’un citoyen (peut importe son âge) ça prend un mandat donné par un juge, ou être douanier (qui ont un mandat permanent).
    Vous dites que j’exagère! Moi je dis que les enfants apprennent très jeunes, par des banalités de la sorte, à ne pas faire respecté leurs droits.

  • Pascale

    HAHAHAHAHAHAHA…J’peux pas croire qu’un parent qui n’a pas deux secondes pour emballé un sandwich dans un papier pellicule peux passer des jours a chialer contre un pauvre professeur qui veux seulement sensibiliser les enfants a l’environnement.
    C’est qui qui utilise l’enfant comme outil de propagande dans l’histoire hein???
    Faut croire que même adulte y a des encore des gros bébé qui ne sont pas capable de se faire dire NON.
    HAHAHAHAHA
    Sans rancune.

  • Bouchard En Parle

    Sylvain Bouchard a commenté votre histoire en ondes ce matin dans son émission Bouchard En Parle sur les ondes du FM93 à Québec.

    http://www.facebook.com/BouchardEnParle/posts/167479856632080

    28 janvier 2011 Bouchard en parle – FM93

    L’histoire d’un petit garçon de 6 ans qui ne peut participer à un concours parce-qu’il a un sac Ziploc dans sa boîte à lunch. Par la suite on parle avec Jacques Goulet, professeur à l’Université Laval. Les sacs réutilisables sont-ils vraiment mieux que les sacs de plastique? Une étude dit le contraire.

  • Marie-Christine

    Bravo à Pascale plus haut! Très pertinent! Moi je trouve qu’on fait tout un plat avec pas grand chose. Il faut relativiser et mettre les choses dans leur contexte. Les parents et les enfants ont ils été préalablement avertis qu’il y aurait ce genre de concours? Le petit garçon aura-t-il la chance de se reprendre? Et vous cher Marcan, avez-vous pris la peine d’en parler avec la personne ocncernée avant d’en aviser le Québec en entier?

    Je trouve que les enseignants et le système d’éducation ont le dos large, il suffit de pas grand chose pour qu’on les accuse de Méchanceté ou je ne sais quoi d’autres. Combien de profs se dévouent corps et âme pour vos enfants, combien ne dorment pas la nuit parce qu’ils sont précooupés par vos enfants, combien font des burn out parce que c’est un métier difficile?

    Je suis dans le milieu et j’ai travaillé dans une dizaine d’écoles. Je peux vous affirmer de source sûre que 99% des enseignants travaillent plus fort que vous ne pourriez l’imaginer pour nos enfants.

  • Pierre Moisan

    L’école a raison. Les Ziploc, c’est dépassé dans un monde environnemental. On vois bien des parents déconnectés de la réalités et peu instruits qui essayent de défendre le « droit de poluer ». Des parents « Roi » qui font des enfants « Roi ». Foutaise, arrêtez de vous plaindre et achetez des contenants ré-utilisables! Gang d’ignorants et de peu instruits. Vous êtes misérables.

  • François

    Faut croire que il est plus facile de s’occuper de tupper ware que de sac ziploc, de toute façon les déchets reviennent dans la boîte à lunch de votre enfant et les parents doivent faire le ménage au retour à la maison.En voulant sensibiliser l’enfant à l’environnement surtout à cette âge(6-9 ans) et je suis d’accord avec vous, ils les culpabilisent et crée une injustice si ils ne se conforment pas volontairement ou non aux exigences qui disons sont complètement déraissonnables et insensés pour des enfants de cette âge.

  • Jocelyne Pes

    Un peu de gêne s.v.p. Vous auriez dû appuyer le professeur même si elle ne s’est pas pris de la bonne façon. Cela prend que quelques secondes de son temps pour laver le plat et presque pas d’eau. Je suis certaine que vous ne mangez pas dans des assiettes de carton alors vous lavez la vaisselle en même temps que votre plat.
    Avez-vous pensé à votre enfant ou seulement à votre petite personne. Je suis une grand-maman avec une vieille mentalité. Si je m’adapte pourquoi pas vous.

  • Julie B.

    D’abord pour monsieur Pierre Moisan….si vous chauffez et éclairez votre maison avec de l’énergie solaire et/ou avec une éolienne….si vous utilisez une voiture électrique ou mieux n’en utilisez pas du tout…..si vous possédez une laveuse à vapeur et n’utilisez pas sécheuse….si vous vous nourrissez uniquement de produits locaux et que vous utilisez uniquement des produits nettoyants biodégradables…si vous recevez tous vos comptes via internet, et n’achetez pas de journaux….si tous vos vêtements sont faits au Québec avec des fibres recyclables…etc.etc.etc….. ALORS LÀ JE POURRAIS PEUT-ÊTRE DÉCIDER DE NE PLUS ACHETER DE SAC ZIPLOC !
    (En passant …votre niveau d’instruction…puisque cela à l’air d’être important laisse à désirer…au moins deux fautes d’orthographes se sont glissées dans votre commentaire !)

    Ce que je veux dire est simple….je pense que la majorité des gens s’impliquent dans la protection de l’environnement
    chacun à leur façon…et ce n’est pas le rôle de l’école de décider de nos priorités à ce niveau. Personnellement j’utilise quelques fois des sacs ziploc…pour des raisons pratiques…..et mon enfant n’a pas à payer pour cela.

    Cela dit par-contre je pense que mon enfant doit suivre la politique de son école…et être récompensé lorsqu’il pose un geste bénéfique pour l’environnement….comme exemple…recycler sont fameux sac ziploc…éteindre les lumières lorsqu’il est le dernier à quitter une pièce…etc…

  • IBernier

    @ Jérôme BEAULÉ
    Ce que j’y comprend bien, c’est que monsieur Lanciault déplore C’est la façon de faire !!!!! du proffesseur qui est comdanné !!!!

    Tout l’monde sais que des ziploc pour l’environnement c’est pas l’idéal.
    Vous M.Beaulé j’aimerais bien voir votre congélateur !!!! et dite moi si vous n’avez aucun ziploc et saran wrap…..et si oui …ben je vous dis bravo à vous !!!!! sauf qu’il faut arrêter de capoter avec tout cela !!!
    On comdanne le geste et la façon de faire.
    La proffesseur aurait pu envoyer une petite note ds les boites a lunch, en disant qu’elle ferait un coucours sur l’environnement le lendemain, et de leurs suggérer de faire le lunch avec l’enfant pour cette journée ( le parent entre en interaction pour sensibiliser et lui montrer les bonnes habitudes à considérer !!!!)
    Là de ce pas…on pourra arriver le lendemain et faire gagner un toutou!!!!
    L’enfant n’avait pas à payer pour une faute du parent ( et là M.Beaulé je dis faute pour vous faire plaisir!!!!!)
    Car franchement faut pas en faire tout un plat ( tuppurware ) ;-)))

    Bonne journée à tous.
    D’une personne qui se sent concerné par l’environnement.

  • Marco

    Je ne comprend pas pourquoi on pointe du doit encore les professeurs ou les ecoles. C’est le role de nos ecoles d’amener nos jeunes vers demain. Et demain, a cause d’hier, c’est le recyclage, l’environnement et l’ecole se doit de changer les habitudes de nos jeunes. Qui sont les modeles de nos jeunes? L’ecole, les parents, la societe en generale. Or je crois qu’ici, le modele de parent est un peu « on me dira pas quoi faire ». Et pourtant un jour il le faudra.

    Ici on parle d’un concour et non pas de droit aquis pour l’enfant. Et comme chaque concours, il y a des reglements. Or ce serait, selon moi aux parents de faire leur part d’education (sans mechancete), et de faire comprendre au jeune » OK tu veux participer, alors prends ton tupperware, tes ustensiles et laves-les » en leur demontrant que cela peut etre le « fun ». Des 4-5 ans un enfant est capable de faire cette tache avec un minimum de supervision. Apres quelques semaine voir quelques mois, nous auront des jeunes qui seront capable de reflechir par eux meme et prendre les decisions qui modelerons notre futur.

    Et si il ne les laves pas, lui faire prendre conscience que 1 il ne pourra pas participer pour le toutou et que 2, il ne participera pas a empecher d’enfouir des sacs de plastique
    Les comportements les plus diffiles a faire changer ne sont pas ceux des jeunes… Mais bien ceux des parents… Et je crois fermement que pour un avenir meilleur pour tous, on devrait guider nos jeunes a changer notre avenir! Et c’est ce que l’ecole fait sans l’appui d’une bonne part de parent et du gouvernement!

    D’un parent qui chialait contre les enseignants : avant de commencer a faire du benevolat dans les ecoles.

  • nancys

    Pathétique … un enfant innocent qui paye le prix pour une question de conscience social . sugestion dit le donc au debut de l année au lieu que les enfants soient pénalisés . Un ziploc c pas criminel c juste moin écoresponsable !!!!

  • Valérie

    Moi c’est arriver à l’école de mes enfants aussi mais c’était pour un ficello. Ma fille à eu son coupon pareil mais pour mon fils on lui a dit qu’il aurait du mettre son fromage dans un plat récupérable… je capotais moi aussi je ne comprend pas, il était en maternelle on s’entend tu pour dire que c’est pas lui qui décide ce qu’il va mettre dans son lunch… c’est moi qui aurait du ne pas avoir de coupon!

  • Catherine

    Moi je crois que votre fils a simplement compris que des plats réutilisables sont mieux que des ziplocs et je ne crois pas qu’il sera traumatisé par cet évènement… Oui c’est un enfant de 6 ans et justement c’est exactement le bon âge pour apprendre que l’environnement est très important car nous sommes en train de détruire notre planète et il faut en être conscient en tout temps. En réponse à «C’est qu’on est brainwashé de partout sur des questions comme l’environnement.» parut dans le journal aujourd’hui je vous dis que ces questions sont fondamentales, il y a en ce moment même de gros problèmes environnementaux partout sur la planète et j’aimerais bien que mes enfants aient dans l’avenir accès à au moins la qualité d’air et d’eau potable à laquelle j’ai accès ce qui, si on ne change pas nos façons de vivre, ne sera pas le cas. Arrêtez de penser seulement à la génération actuelle et voyez plus loin que le bout de votre nez, pensez aux générations futures s’il-vous-plait.

  • Jérome Lafortune

    Bonjour,

    Dans tous cela, il y a un problème, c’est le manque de liberté de choix. Tout ceux qui pensent différement ou agissent différement de la norme sont pointé du doigt. Ça ressemble à la période de la Grande Noirceure, à cette époque on pointait la femme était mère-célibataire, on pointait du doigt l’enfant de cette femme, on le traitait souvent de batard. On pointait le soulon du village ou la personne qui n’a rien mit dans la quête ou qui n’a pas payer sa dime.

    Le monde ont droit de choisir la vie qu’ils mènent, et un enfant n’est pas responsable des choix de ses parents. De plus, un enfant ne peut-être considérer criminel en bas 12 ans, à cause qu’ils n’ont pas tous la faculté de dire si quelques choses est bien ou mal.

    L’Attitude de l’enseignant n’est pas correcte, ce n’est pas bien de vouloir endoctriner quelqu’un qui n’a pas toute la maturité nécessaire pour faire un choix éclairé. En agissant ainsi on altère le jugement futur de l’enfant. Il s’agit d’imposer une vision des choses. Protéger l’environnement est quelques choses de bien, cependant il faut être capable de comprendre le pourquoi de l’implication. L’enseignant aurait du encourager les efforts d’apprentissage et le travait fait en classe.

    Actuellement le problème c’est que la médiocrité et le nivellement vers le bas sont valorisés Alors que le travail, l’effort et la discipline personnelle n’est même pas une priorité. L’école est devenue une garderie hautement subventionner. Au fait qu’est-ce qu’ils apprennent les enfants de vraiment important ? L’école québécoise est entrain de devenir une usine à ignorant !

  • Zeagir Dunoyers

    Vous manquez le point ici: Education. Éduquer nos enfants à de meilleurs habitudes de vie. Ce n’est pas un jugement des parents ici. Un toutou? Est-ce que l’éducation environnementale de nos enfants doit être sacrifiée pour un (bip) de toutou? De ce que je comprends, la sensibilisation environnementale était la raison d’être de ce « concours »: les sacs Ziploc, quoique responsable d’une quantité négligeable de pollution, est un produit que l’enfant utilise et connait: il se sens concerné. On ne lui fera pas comprendre grand chose en prenant un Hummer en exemple. Sans ce but ultime d’éducation environnementale, pas de toutou de toute façon. Je suis certain que vous êtes des bonnes personnes avec de bonne intention, mais il semble vraiment, sans vouloir vous insulté, que vous êtes aveuglés soit par votre rôle de protecteur de votre enfant, soit par votre manque profond de compréhension du milieu éducationnel. Ce qui me fâche le plus, ce n’est pas vos interrogations qui ne sont pas totalement injustifiées, mais plutôt le populisme avec lequel cette histoire insignifiante a été relayée par le Journal de Montréal..

    Bonne journée.

  • Joel

    J’ai vécu la même chose avec ma fille. Elle n’a pas eu son coupon pour participer au tirage tout ça parce qu’elle avait sa compote de pomme dans son pot d’origine. Il aurait fallu que je transfert la compote dans un pot réutisable au lieu de la laisser dans son pot. Les bureaucrates des commissions scolaires devrait trouvé des solutions sur comment encourager les gens qui ont des boite à lunch santé au lieu de priver les jeunes qui ont des boite à lunch santé mais avec un pot jetable

  • joseeleclair

    Bonjour,

    je trouve que la réaction du personnel de cette école n’a pas été adéquate ni intelligente; elle aurait du penser a l’impact que cela aurait chez l’enfant… qu’est-ce qui est le plus important dans tout cela; l’enfant ou le ziplock??? l’enfant a été privé de participer a quelque chose a l’école a cause du geste du parent qui a été de mettre un ziplock a la place d’un plat! c’est ridicule et l’enfant a du se sentir très mal devant les autres et a surement du avoir de la peine aussi…l’école n’a pas penser a l’impact que cela aurait sur le jeune au niveau psychologique mais a plus penser a appliquer une règle a l’école, ce que je trouve déplorable…pourtant, le bien-être de l’enfant a l’école n’est pas sensé être plus une priorité qu’une stupide règle?? c’est bien beau penser a l’environnement mais pas au détriment d’un enfant…le personnel aurait pu se contenter d’aviser le jeune et/ou ses parents mais le faire participer quand-même. Quand je pense a ce commentaire stupide d’un homme qui a dit retrouver plein de ziplock sur son gazon et qu’il félicitait les professeurs, mais quel manque d’intelligence!je ne comprends pas qu’il y est des gens comme cela qui manque autant d’ouverture en 2011! dans toutes les réponses que j’ai lu, y-a-t-il une personne qui a penser a l’enfant? de plus comme je l’ai expliquer, l’école aurait pu agir autrement; quel manque de tact! il y a bien d’autres façons de sensibiliser un enfant a l’environnement que de le punir en le faisant sentir honteux parce qu’il a un p’tit ziplock…..

  • Le professeur masqué

    Et ça vous ne tentait pas de lui expliquer tout simplement pourquoi le foutu Ziploc n’est pas bon pour l’environnement? Il est tellement plus facile de chiâler sur l’école et de hurler au dogmatisme.

  • Mirou

    Moi aussi j’ai 3 enfants et ça fait 4 ans que nous faisons des lunchs sans ordures. Depuis la quantité d’ordures à l’école a diminué de 90 %. Il est vrai que ce n’est pas toujours évident, mais il faut commencer jeune. Toutefois, je ne suis pas d’accord de punir les enfants. Il m’arrive de faire de petits exceptions. On ne peut demander la perfection, mais un effort important….

  • Le professeur masqué

    À ce que je sache, on n’a pas puni un enfant ici. Le concours était ouvert à tous ceux qui respectaient les critères d’éligibilité. Alors, s’il vous plait, arrêtez de dire qu’il a été puni. c’est inexact et mensonger.

    Ensuite, vous affirmez que votre enfant a été incapable de vous expliquer pourquoi il fallait utiliser des Ziplocs. Se pourrait-il qu’il ait reçu les raisons entourant ce concours mais n’ait retenu que ce qui faisait son affaire comme c’est souvent le cas chez les jeunes à l’école?

    Oui, il aurait été préférable que l’école vous envoie une lettre pour vous expliquer ce concours mais, honnêtement, vous faites tout un plat (sans jeu de mots) avec une broutille. Gardez donc votre indignation parentale pour des situation plus graves. Pour ces jeunes qui n’ont pas de lunch, pour ces jeunes qui décrochent, pour ces classes sans dictionnaires.

    À vos cris de dogmatisme environnemental, je réponds que vous faites de la démagogie parentale. Ça aussi, ça mine le réseau de l’éducation au Québec.

  • joseeleclair

    Bonjour,

    au professeur masqué, je répondrais ceci: Bien-sur que j’expliquerais a l’enfant pourquoi le ziplock n’est pas bon pour l’environnement mais je ne pense pas que c’est en punissant et en privant l’enfant qu’on arrive a sensibiliser celui-ci… Bonne journee!

  • joseeleclair

    au professeur masqué je réponds encore: d’une certaine façon, c’est punir car vous l’avez exclu et privé. Honnêtement ce qui mine le réseau au Québec c’est que les profs n’ont pas assez de formation et devrait avoir de meilleures bases en psychologie; Il n’est pas juste question d’un p’tit Ziplock ici…cela va bien au-delà de cela…

  • campanile64

    Franchement, je suis très décu du professeur face au petit de 6 ans à voir comme si le petit pourrait faire la différence car lui ce qu’il a retenu c’est bien l’interdiction de ne pas participer au jeu à cause de son maudit ziploc imaginer comment il en a voulu à sa maman dans sa petite tete et aussi face aux autres petits amis……ma foi un peu de logique les profs là ca commence à faire pas mal dur….!!!!!!

  • Le prof non masqué

    Bon bon,

    Je vais intervenir rapidement, car je n’ai pas grand temps à perde.

    – Premièrement, les parents ont-ils été avisés par courrier, mot dans l’agenda etc.?

    On parle d’un enfant de 6 ans qui je suppose doit oublier certaine directive à transmettre à ses parents. J’ai fait 1 année en première année et il faut constamment rappeler aux élèves de ce groupe d’âge, ce que l’on veut.

    Avertir le parent pour les sacs en plastique et certains concours, voilà tout. Punir, il n’y aucune punition ici par contre, pour un enfant, d’être exclu peut quand même être néfaste dans sa confiance. En espérant que l’enseignante continue tout en avisant les parents la prochaine fois.

    Pour terminer, de mon côté, j’avise tout le temps. Dans le cas contraire, je m’abstiens d’entreprendre ce genre de concours en excluant quelques élèves.

    Signé, un des rares professeurs poules masculins du primaire 🙂

  • Stéphane Côté

    Je trouve tres intéressant de voir que la majorité de ceux qui supportent ce genre d’actions, sont en général tres arrogant et meme insultant envers les parents de ce jeune enfant. Ca me dégoute de voir du monde agir de la sorte… mais bon, le mouvement vert n’est pas de plus en plus associé aux Nazi sans raison. « Green nazi » Allez voir sur Google ou youtube, vous allez en voir des bonnes. Apres tout, c’est ce meme genre de personnes qui trouve ce genre de publicité drole.

    ( vous pouvez voir du monde se fair tuer parce qu’ils ne participent pas au programes vert suggéré par le professeur. )
    Ne soyez pas trop suppris non plus, ici c’est beaucoup moin pire que dans plusieurs autres pays comme les états-unis ou l’Angleterre. Dans plusieurs écoles, ils enseignents aux enfants a donner de faux tickets a leur parents si ils utilisent de l’eau chaude pour le lavage, si il laisse l’eau couler lorsqu’ils se brosse les dents, si ils restrent trop longtemp dans la douche….. la liste est longues. Dans certains cas, les professeurs sont meme allé jusqu’a demander aux éleves de prendre en notes ce que leur parents font pour les dénoncers…. Ca doit etre beau dans les rencontres de parents ca.
    Bref, est-il possible de mettre fin a cette campagne de Peur et de Brainwashing ?

  • Luc

    Moi je trouve sa vraiment drôle de voir les professeurs agir ainsi, il son prof donc doivent surement tous savoir…du moins c’est souvent l’attitude que l’on reçoit de eux. Nous l’avons vécue a maintes fois et mon fils en as payé le prix….car il est dyslexique et nous avons signalez nos propos au professeur et on nous disait que l’on ne savait pas de quoi on parlait et qu’il était juste en manque d’attention donc prenez du ritalin???? Merde après deux ans il ne progresse pas plus, donc on a due allez au priver pour faire évaluer notre enfants (a grand frais) pour avoir un diagnostic de dyslexie et dyspraxie!!!! Bravo prof et direction pour vos connaissances.

    Mon fils est au adultes pour terminer son secondaire grâce a eux…..

    A ce qui est du sujet, le ziplock et le tupperware ne sont –ils pas des plastiques les deux……l’environnement vas en souffrir autant. En plus on a qu’as regardez les sacs réutilisables qui sont si bon pour l’environnement…lisez l’article dans le journal de Montréal……si le prof veux faire une différence qu’il demande plutôt des emballages de papier cirée…a mais non on va devoir couper des arbres????? Demandons des emballages en verres…a ben non c’est dangereux?…demandons des emballages en aluminium? As mais non ce n’est pas bon pour l’environnent….merde on respire et on va bientôt nous demandez de restreindre nos respirations car on rejette des gaz dans l’air ??….ou est-ce que l’on va commencer a repensez et oui faire de notre mieux pour l’environnement mais ou est la ligne…est-ce les profs (RADICALE pour la plus part) qui vont la dictez…..

    Je dis profs radicale, car la plus part des profs on des idées préconçue sur la politiques du Québec…et ils y ont droits…mais la passe a nos enfants aussi…ce qui n’est pas du curriculum!…je pourrais allez ainsi pour des pages mais je crois que l’on voit le point…que les profs enseigne leurs matières et qu’il laisse aux parents le soin d’éduquer leurs enfants dans leur croyances.

  • Renée-Claude Morin

    Je crois dans cette situation qu’il y a eu un manque de concertation entre les parents et la maison. Les mandats ont comme madat dans le écoles de faire de l’éducation environnementales, cela fait partie des nombreux comités nos fameuses commissions scolaires nous obligent à monter. J’avoue qu’il y a eu manque de concertation, mais attention, vous en train de beurrer épais pas mal là! Je crois qu’au départ, l’intention était bonne! Ils ont mal articulé leur projet ca j,en conviens maIS EST-CE QU’ILS MÉRITENT TOUTES LES MÉCHANCETÉS QUE VOUS LEURS VOMISSEZ LÀ!!!?? Je ne fais pas partie de cette école, mais je trouve que vous brisez quelque chose en exagérant sur une histoires qui est isolée et qui au fond n,est pas bien grave si on compare à tous les autres problèmes présents. je crois que il y a lieu de discuter avec ceux qui ont fait ce concours afin de s’assurer qu’il n’y ait plus de situations comme ca mais commencer à parler de ca en publique comme si on avais frapper l’enfant woooooo! Calmez vous!!! Ne brisons pas les relation entre adultes, ce seront encore les enfants qui vont payer!!! Un peu de maturié svp!!!

  • Renée-Claude Morin

    Grenn nazi, campagne de peur et de brainwashing woooooooo…vous êtes complètement parti vous autres là!!

  • Maurice

    Ce qui me dérange dans la plus part des commentaire des gens contre, ici, c’est les « éducations, éduquer, milieu éducationnel, … ». On parle d’établissements scolaires, de centres d’ENSEIGNEMENTS !!! Les professeurs sont là pour enseigner à nos enfants, pas pour les éduquer ni leur inculquer des valeurs. L’éducations et la transmission des valeurs doit se faire à la maison, par la famille.

  • Le professeur masqué

    Une question: le concours relevait de qui? L’école ou le service de garde?

    À Stéphane Cöté:
    Franchement, lâchez les analogies avec les Nazis… Vous vous ridiculisez.

    À Luc:
    «A ce qui est du sujet, le ziplock et le tupperware ne sont –ils pas des plastiques les deux……l’environnement vas en souffrir autant» Si vous voulez argumenter, assurez-vous donc de ne pas confondre un produit jetable avec un autre réutilisable.

  • Mme. Cayer

    Je vie la même chose ! Mère de deux enfants, les lunch ça me connait, je fais toujours attention mais il y a des limites au plats de Tupperware dans les sacs à lunch trop petits. VIVE les petits jus cartonnés, les petit yogourts, les Ficello!!! Eux aussi ne sont pas bienvenue dans les écoles, trop de déchets… Ça me revient tout dégoulinant chez moi pour que JE les recycles. Les sacs à lunch reviennent tout gommés, collants, puants, je dois donc souvent racheter de nouveau sacs à lunch, bravo pour l’environnement! Dans mon temps y’en avait pas de boîte à lunch, c’était des sacs bruns! Effectivement il y a des concours rattachés à tout ça, pas de collation « verte »? pas de chance d’être piger pour remporter un prix dont nous ne savons jamais quel est le cadeau et QUI l’a remporté!!!

    Voici le texte de l’école de L’Aquarelle à Saint-Constant

    Dans le but de faire notre part pour l’environnement et ainsi réduire les déchets, le comité environnement organise cette année les « verdredis ». Un vendredi par mois, souvent le premier, les élèves devront apporter une collation ne contenant aucun déchet, c’est-à-dire aucun papier jetable comme des sacs Ziploc, des pots de yogourt jetable, etc. Nous voulons encourager les élèves à utiliser des contenants réutilisables. Les enfants pourront se mériter un prix puisque pour les encourager, les enseignants remettront à chaque élève n’ayant aucun déchet, un coupon de tirage. Le tirage des prix aura lieu à la fin de la journée et les gagnants seront nommées à l’interphone. Lors de ces journées, nous encourageons aussi les élèves à porter des vêtements ou accessoires verts ainsi qu’a manger des collations de couleurs verte (par exemple : du céleri, une pomme verte, des concombres).

    Je ne dis pas que l’idée est mauvais, je dis même, GÉNIALE, mais franchement les enfants eux ne pensent qu’au prix rattacher à tout ça et ils sont déçus quand le parent à oublier, soit d’habiller son enfant en vert parce que tout la classe l’était, et sans oublier que son petit fromage Ficello n’a pas fait l’affaire pour la collation environnementale!
    Mes enfants font super gros attention à la planète, toujours soucieux de ne laisser aucun déchet, recycler et même faire attention à leur consommation d’eau, je les trouves très forts, impressionnant pour des jeunes de 8 et 5 ans c’est encré dans eux plus que ma génération.

    C’est beaucoup plus une claque dans la face des parents à nous faire comprendre qu’on doit recycler en 2011, les jeunes sont avertis, à nous de continuer à donner le bon exemple. Pourquoi faire de la peine aux jeunes avec des concours, là est la question!!! Voilà!!!

  • Menisa

    Ben oui, une lettre pour prévenir les parents d’une activié écologique… combien d’arbres sacrifiés pour prévenir quelques Ziplocs? LOL

    Bravo pour les « tupperwares » mais combien de litres d’eau potable sont utilisés chaque jour pour « laver nos vidanges »???

    OK, oui, oui…faisons tous notre part pour la planète chaque petit gestec compte mais comme on dit: « n’en faites pas tout un plat » !?? LOL

    Ce matin, mon fils avait deux ziplocs pour ses sandwichs dans son lunch et ce soir, il va les secouer et les ranger pour les réutiliser demain (sans gaspiller d’eau ni de savon) Il mérite un toutou il me semble !!???

  • Stéphane Côté

    @Renée-Claude Morin

    Désolé de vous l’apprendre mais le mouvement Vert n’est plus tres raisonables. La majorités du monde qui militent contre les changements climatiques ne sont pas du monde qui supportent la démocraties et les droits individuels. Combien de fois les entendez vous dire qu’il faut forcer la population a accepter leur théorie ? C’est le gros de leur message. Vous devez accepté ce que nous voulons vous impossez ou sinon des millions vont mourrire et les ours polair vont se noyer. De plus, il est aussi tres intéressant de voir que ce meme monde ne veulent jamais donner une opinion différente de la leur puisque pour eux, seulement eux ont raison. Pourtant des groupes de scientifiques qui dénnoncent la théorie comme étant un gros mensonges, il y en a tout plein mais bon, pour les Verts, si vous etes en désaccord avec la théorie, c’est que vous etes financé par les grosses compagnies pétrolieres…. Pourtant la réalité prouve le contraire et meme le Climate-Gate nous a aider a prouver que les Pro-théorie du réchauffement de la planete, recoivent en moyenne 4e fois plus d’argent des compagnies pétrolieres que ceux qui questionent.

    Dernierement, James Hansen de la NASA, disait qu’il faudrait imposser un gouverenement Dictatorial comme celui de la Chine pour obliger la population a avoir des politiques Vertes comme la Chine qui en réalité n’ont absolument aucune politiques environmentals.

    Des exemples du genre, il y en as tout plein mais bon, dans ce cas précis, c’est un enfant et un prof qui le culpabilise parce que c’est parents lui ont fait un lunch et dans le lunch il y avait un sac Ziploc….. Ceux qui ont pensé a ce genre de choses, devraient s’excusé devant les éleves et devraient plustot s’occuper a enseigner leur cours.

    p.s. Et le petit vidéo du groupe 10:10, vous en pensez quoi ? vous trouvez ca drole voir du monde se faire tuer parce qu’ils ne veulent pas participers a un programe ?

  • sylvie beauvais

    Ce qui me dérange le plus dans l’initiative de l’école de conscientiser les enfants a l’environnement est d’offrir une récompense ou le faire par un tirage de bébelle dollarama. Je trouve que l’école est la plus merveilleuse place pour enseigner aux enfants. Je pense qu’il y a de la place pour ce genre de sujet. Pourquoi doit-on donner des récompenses en association avec instruction, respect et autre… Le petit bonhomme a retenu dans sa mémoire que de ne pas avoir obtenu
    le toutou était plus important que l’environnement et pour le parent d’en avoir fait un plat à fait en sorte que l’enfant, peut-être ne trouvera plus important d’avoir du respect pour son environnement. Je suis une éducatrice en service de garde et la journée sans déchet qu,on fait à l’école une fois par mois, ça parait, demandez au concierge. 1 sac poubelle pour environ 5 sacs, je pense que cela fait la différence. Les parents trouvent que la boite à lunch coûte chère, je pourrais donner un cours 101 pour faire des économies. Laver les boites de vos enfants une fois par semaine au moins, éviter les sacs de plastiques, éviter d’acheter des yogourts,biscuits, fromages, jus individuels et ainsi de suite… tous cela se retrouve dans des sacs verts.

  • Chantal

    Bonjour,

    Pour ma part, j’ai trois filles et je fais des lunchs tous les jours de la semaine. Je peux vous dire que je n’ai aucun remord à utiliser des sacs Ziploc. Un pour le sandwich. un pour la collation et un pour les légumes. En fin de journée, mes enfants les rapportent et on les réutilise toute la semaine. Ça j’appelle ça du recyclage. Pas de gaspillage d’eau, pas de perte de temps pour trouver le bon contenant et son couvercle et la boîte à lunch est beaucoup moins lourde. Pour ce qui est du recyclage, j’ai deux poubelles pour ça à la maison et mes enfants les utilisent aussi souvent que moi. Du recyclage on en fait et pas à peu près. Donc assez c’est assez. On a le droit de respirer un peu non?

  • Jacques Fortin

    J’ai presque lu tous ce qu’il avait à dire, mais je n’es pas trouver personne apporté une solution, alors voici les miennes pour allé dans le sens des écolos je suggère que l’on abolisse la fabrication de ziploc pour l’alimentation pour les plus grand ou on peut conservé le linge peuvent être épargné (vous comprendrez si un jour vous êtes infesté de punaise de lit) faire comme le gouvernement le fait si bien ajouté une taxe démesuré à l’achat du produit, voyez comme les marchés d’alimentations on éliminé les sacs de plastic de 50% en nous vendant des sac réutilisables qui son en moyen non récupérable et porteur de germe et pour motivé le consommateur à rapporté leur ziploc a des centres de dépôt ( ha oui il faut crée des centres de dépôt) on pourrait faire comme les bouteilles vide et remettre 1 sous par unité je vous fait remarqué qu’a l’inverse on paye déjà pour nous départir de nos vieux pneu quand nous les changeons pour des neufs en plus il sont recyclé pour en faire des tapis et autre gugusse du genre la même chose pour les ziploc il pourrait après plusieurs traitement être transformé en imperméable pour enfant qui deviendrais une partie de l’habillement obligatoire de étudiants qui serais naturellement réutilisé d’une génération à l’autre, vous me suivez toujours, un décret gouvernemental obligerais les fabricants de contenant de type tupperware rendu en fin de vie, à recyclé les contenants en banc de parc, avec la quantité phénoménal qu’il aurait à traité nous n’aurions plus assez de parc pour les utilisés ce qui obligerait les municipalités à créé plus d’espace vert pour placé les damnés bancs … ça ces du retour au source vous pensé pas… vous voterez pour moi si je me présente au prochaine élection? Non pas une bonne idée!

  • Freddy

    Moi, je suis bien d’accord avec l’école.
    J’ai trois enfants et l’école a mise en place le même genre de programme de «boîte à lunch écologique». On essaie de le suivre le mieux possible, autant par soucis environnemental que par… économie ! Un kit de plat Tupperware, ça sert des années (j’ai encore ceux que ma mère m’a donné quand je suis partie vivre en ville, il y a 15 ans passés !) Un Ziplock, tu peux le réutiliser 2-3 fois et après, quand la boîte est vide, on en rachète d’autres.
    Des fois, oui, les sacs reviennent sales,parce que les enfants ont mal fermé leur plats… mais ça se lave !
    Tout est une question d’organisation dans la vie… et de bonne volonté !

  • Johannie

    Je suis entièrement en accord avec l’école, premièrement elle est la mieux placée pour enseigner à nos enfants à prendre soin de l’environnement. Il faut leur apprendre tôt, que si on ne prend pas soin de l’environnement, il n’y en aura plus pour très longtemps. Cela prend combien de temps laver trois plats Tupperware? Une minute…

  • Bob Létourneau

    J’utilise toujours des ziploc car avec des tupperware je ne pourrais pas tout faire entrer dans ma boite à lunch. Mais je les réutilisent. 1 seul tupperware équivaut à combien de ziploc selon vous ? beaucoup !

    Les écoles sont de plus en plus des instruments de brainwashing, un peu de liberté svp !

  • Anne St-Martin

    Je suis entièrement contre ce système de concours. Il est très clair que les enfants n’ont rien appris sur l’environnement, tout ce qu’ils vont en retenir c’est la façon de participer à un CON-cours pour gagner un toutou qui lui, finira un jour plein de poussière dans les poubelles. Moi j’utilise les 2, et ziploc et tupperware, selon le type de lunch que je fais à mon fils et je ne me suis jamais sentie diminuée de faire ainsi. Faut arrêter d’être plus catholique que le pape et surtout il faut arrêter de manipuler les enfants car c’est finalement ce que c’est en bout de compte : ah… tu veux participer au concours ben dit à tes parents d’utiliser les bons plats… à se demander si c’est pas le président de Tupperware derrière tout, qui sait… des scandales, on en voit fuser de partout, j’en serais même pas surprise… allez donc voir.

  • Sylvain L

    Les enfants devraient refuser de se faire enseigner par des enseignants qui se rendent au travail avec une automobile, a moins que ce soit en co-voiturage, ou en transport en commun. Les revêtements des planchers de l’école devrait être en bois et non des tuiles, les savons pour nettoyer les planchers de l’école devrait être écologique, les savons a mains écologique, on devrait privilégier l’éclairage naturel, utiliser l’énergie solaire, le chauffage et la climatisation thermique……… a jouer au fou on perd toujours…., Qui peut faire la morale a un enfant de 6 ans ?

  • Catherine

    « Chers professeurs d’école, je vous implore en toute humilité. Nos enfants sortent de l’Université sans savoir écrire. Concentrez-vous donc sur ce sujet, et laissez tomber l’écologie… »

    « Chers parents, je vous implore également, en toute humilité. Si vous sensibilisiez vos enfants à l’importance de l’écologie, les méchants enseignants n’auraient pas à le faire. De plus, si vous arrêtiez de plaindre vos pauvres enfants et de diaboliser l’école et les intervenants scolaires, nous n’aurions pas à en plus avoir à leur enseigner le respect des règles. »

    Lorsque le concours s’adresse aux 50 ans et plus, je ne grimpe pas aux rideaux en reprochant aux organisateurs de me punir parce que mes parents ne m’ont pas eue plus tôt. Je ne crois pas que votre garçon ressorte traumatisé de cette expérience, mais je crois plutôt que vous auriez pu profiter de l’occasion pour le sensibiliser à l’importance de l’environnement et au fait que parfois, les parents ont des valeurs différentes de celles du milieu scolaire, ou de la société en général. Et que ce n’est pas l’école qui pénalise le jeune, mais bien les choix de ses parents, dans ce contexte bien préçis. Non mais, tout de même! Il n’a pas pu participer à un tirage, on ne lui a pas refusé l’accès à l’école!

  • Stéphane Côté

    Petit message aux enragé de l’environment qui blament les parents et vont meme jusqu’a les insulters. Vous remarquerez que le texte dit tres clairement qu’ils n’Avaient pas été mits au courant de ce concours. Donc arretez de pointer du monde qui n’ont absolument rien a se reprocher.

  • Catherine

    Stéphane: Je ne vois pas où il est écrit que le jeune homme n’était pas au courant du concours? Si vous saviez tout ce qui est dit aux élèves et qui ne se rend pas à la maison… et ce même si l’information est remise sous forme de lettre aux parents.

    Et les parents (je ne pointe personne en particulier, je parle des parents au sens large, groupe dont je fais partie d’ailleurs) n’ont rien à se reprocher d’autre, selon moi, que le fait d’attaquer tout le système scolaire lorsque fiston ou fillette fait face à une embûche.

    Lorsque l’auteur dit:

    « Mais qu’on utilise mes enfants comme outil de propagande pour nous culpabiliser, nous, pauvres parents irresponsables qui devons absolument être réprimandés par les têtes bien-pensantes d’une institution scolaire, c’est tout à fait inacceptable. »

    Les enseignants pensent:

    « Mais que vous utilisiez vos enfants comme outil de propagande pour nous culpabiliser, nous, pauvres enseignants irresponsables qui devons absolument être réprimandés par les têtes bien-pensantes que sont les parents d’élèves, c’est tout à fait inacceptable. »

    Il suffit de voir le problème sous un autre angle pour tout à coup changer de perspective.

  • Nancy

    Je trouve sa assez stupide de punir un enfants de cette âge pour un simple ziploc,le monde capote pour la planète mais qui ses si c`est vraiment nocive que sa c`est juste parce que les média et le gouvernement le disent et puis ils nous disent ne couper pas les arbres nous en avons besoins mais eu il détruisent des boiser au complets pour faire des condeaux et maisons alors pour les sacs ziploc ont en reparleras,je suis avec vous mon cher monsieur,j`ai une fille de 6 ans et un garçon de 16 ans et je peux vous dire qu`ils sen passent des conneries comme ca.Bonne soirée a tous.

  • Pascale

    HAHAHAHAHAHA Oui oui, c’est encore moi. J’ai lu l’article du journal de Montréal et je retiend le passage ou vous dite que 80% des gens sont daccord avec vous et que l’autre 20% disent que vous voulez en faire un enfant roi. Est-ce surprennant de constater a quel point cette histoire est aller loin…mais qu’est ce que vous voulez, quand on critique de la façon que vous l’avez fait, vous allez chercher l’approbation mais vous allez aussi chercher la désaprobation. Mais bon… il faut s’assumer. Pour ma part je crois que l’enseignante a fait une erreure…oui mais le fond était bon. Quand les gens autour de vous font des erreures vous les salisez sur la place publique? La dédramatisation est quelquechose de très sécurisant pour un enfant aussi. Lachez prise.
    HAHAHAHAHAHAHAHA
    sans rancune.

  • Stéphane Côté

    @Catherine

    Si vous prennez le temp de lire le début, vous allez voir que les parents ont été surpris de la réaction…. donc ca veux dire qu’ils n’ont pas été mits au courant sinon ils n’auraient pas eu a demandé a leur enfant la raison de la crises au sujet du Sac Ziploc.

    Allez relire aussi ce que j’ai dis au sujet de ce qui se passe dans certaines écoles aux états-unis et en Angleterre. Les professeurs enseignes aux enfants a donner de faux tickets a leur parents si ils utilisent de l’eau chaude pour le lavage, si ils laissent l’eau coulé lorsqu’ils se brossent les dents, si ils oublients une lumieres allumées, si ils restent plus de 5min sous la douche,…. Ici c’Est moin pire, c’est seulement les sac Ziplocs mais quand meme, ils pourraient pas laissé les enfants etres des enfants ?

    Il est aussi vrai qu’il y a des mauvais parents et des mauvais professeur mais dans ce cas si….. je pointerais pas mal plus le profs qui a partie ce concours que les parents ( qui d’apres ce que je peux voir de leur blog semblent tres biens s’occuper de leur enfants. )

    De toute facon, je ne comprend pas le but de faire ce genre de concour avec des enfants de 6ans….. Apprenenz leur a compter, lire, écrire,… et non pas a etre un bon petit environmentaliste. La folie des environmentaliste est de plus en plus troublante.

  • Catherine

    @Stephane: Relisez mon commentaire. Je ne dis pas qu’il est faux que les parents n’aient pas été mis au courant mais bien que le jeune l’a très certainement été, et qu’il n’en a pas avisé ses parents. Parce que les éducatrices (parce qu’en plus, il ne s’agit même pas d’un prof, et pourtant les profs mangent la claque dans ce billet …) ont dû avertir les élèves avant le concours. Sinon où est l’intérêt?

  • Le professeur masqué

    Après réflexions…

    1- Je juge malsain qu’un parent étale la vie privée de ses enfants de façon aussi ouverte sur le Web en permettant qu’on les identifie et en diffusant leurs photos, ce qui contrevient à des règles élémentaires de prudence sur Internet.
    2- Je regarde comment ces deux parents ont l’air de faire des drames avec des riens et je m’interroge à savoir s’il n’y aurait pas un lien à établir avec ce jeune garçon:
    – apeuré;
    – rempli d’émotions;
    – qui réagit comme si on avait égorgé un cochon;
    – plein d’émotions et les larmes aux yeux;
    – très près de ses émotions.
    3- Je signale qu’on n’arrête pas de dire qu’il a été puni alors qu’il n’en est rien.
    4- On n’arrête pas de parler d’école et d’enseignants alors qu’on ne sait même pas si cette histoire n’aurait pas plutôt eu lieu au service de garde.

    Cela étant, vous avez vos 15 minutes de gloire en vous en prenant de façon démagogique à une activité maladroitement menée.

    Bravo à vous! On passe à un autre appel.

  • Christine Tremblay

    J’aimerais réagir au commentaire de monsieur Jérôme Beaulé. Je crois qu’il n’a pas compris l’essence du problème. Il s’agit ici de parents qui réagissent au fait que leur enfant a été pris en otage par une enseignante dogmatique qui s’en est pris à un petit enfant de 6 ans qui n’est certainement pas encore en âge de prendre des décisions à caractère écologique. Lui, tout ce qu’il voulait, c’était d’avoir la possibilité de gagner un toutou… Peu importe que l’on considère ses parents comme socialement fautifs, ce n’est pas à lui d’en faire les frais. C’est du pur ostracisme. Incroyable! C’est une honte pour le corps enseignant…

  • hélène

    je comprend les parents moi aussi j’ai une petite fille de 6 ans et oui j’utilise des sac ziploc et sa me fait pas mal au coeur non plus et des fois je prends un plat les écoles son entrain devenir fou avec l’environnement crime au lieu de faire un tirage pour faire de la peine au petit pourquoi ne pas dire seulement aux enfants demain pas de sac ziploc on va faire une journée environnement et c’est tout point à la ligne.

    ma fille il ne faut pas qu’elle emmène un yogourt comme collation le matin a cause de la cuillère crime à cause de ça elle ne lui donne pas de billet et le billet c’est pour un tirage a la fin du mois c’est dans la classe que sa ce passe et quand je lui donne des petites fruits dans un plat crime elle en donnait un maudit commencer donc a enseigner dans les écoles et arrêter de vouloir leur parler d’environnement.ont paye assez cher comme ça il nous demande plein de cahier et de duo tang de cartable et en plus de livre qu’ont achète et il s’en serve même pas et il vienne nous faire la leçon a oui j’oubliais à l’école de ma fille il non pas de four micro onde et il ne veulent pas de sac ziploc crime mettez des four micro onde et là je me servirai plus de petit sac à l’heure du diner

    en plus la semaine passé j’ai reçu une lettre comme quoi il faut que j’achète 6 sac réutilisable à 5$ chaque crime j’en ai pas de besoin j’en n’ai 10 sacs il me demande d’envoyer l’argent avant le 8 février 30$ je n’envoie pas d’argent et j’en veux pas non plus et si je le fait pas il m’oblige à payer 20$ maudit qu’est qui ce passe dans les écoles aujourd’hui. durant ce temps là les commission scolaire le grand patron de la commission scolaire se paye un bureau de 4000$ et si il a une secrétaire qui aime pas travailler avec tel crayon mais il passe une autre commande juste pour elle pour lui acheter ses petits crayons préféré crime qu’elle aille elle même au magasin acheter ses petits crayons qu’elle aime calvaire je sais de quoi je parle une personne pas mal près de moi a fait son stage de secrétaire dans une commission scolaire.

  • Natacha

    Je m’adresse aux parents.

    Ayant lu l’article dans le journal de Montréal et n’ayant pas eu le temps de vous faire part de mes commentaires…voila que M. Dutrizac (98.5) en parle cet après-midi a la radio. Alors la c’est plus fort que moi!

    Permettez moi de féliciter votre enfant, qui vous éduque sur le bien qui peut être fait pour l’environnement…Incroyable que vous, chers parents remettez sur le dos de l’école toute cette histoire de ziploc, alors que vous êtes les grands acteurs dans la vie de vos enfants. 6 ans c’est un bel âge pour apprendre, ne sous-estimez pas les capacités des enfants.

    Stupéfaite d’entendre a la radio que vous utilisez des ziploc non seulement par manque de « tupperware » mais parce que votre horaire est si chargée…pratique de soccer et je ne me rappelle plus quoi d’autre…Peut-être que votre horaire est trop chargée justement, vous etes vous deja demander si c’était bien ce que veulent les enfants? Toujours est-il que ceci n’excuse aucunement l’utilisation des ziploc, si au moins vous aviez mentionné que vous les laviez afin de les ré-utilisier, même pas! On utilise et on dispose?

    Nous avons 2 enfants et nous utilisons que des « lock’n lock et autres, par souci pour l’environnement, bien sur nous devons les nettoyer les soirs (en même temps que la vaisselle du souper) et nous le faisons avec fierté. Je n’aime pas remplir mon bac de déchets. Imaginez, nous sommes tous content quand vient le temps de mettre le bac a la rue pour que le camion amène ca assez loin pour ne plus y penser, mais imaginez si tout ce que vous mettez dans votre bac d’ordure serait mis devant votre résidence sur le terre-plein? Ha… le syndrome pas dans ma cour!

    Madame vous avez mentionner cet apres-midi a la radio que vous souhaitiez tourner la page sur cette affaire…je le souhaite vivement pour vous, et j’espère que cette aventure vous a appris quelque chose sur l’environnement car même si vous utilisez des ziploc biodégradable (!) il n’en reste pas moins qu’une quantité de Co2 est généré pour la production de vos ziploc.

    Il y a bien des avantages a utiliser des contenants…sandwich en grande forme (pas écrasée)!

    Bref, il serait souhaitable que vous ayez un comportement responsable envers l’environnement, je vous rappelle que c’est cet environnement que vous laisserez en héritage a vos enfants…

    • marcan

      Merci à tous pour vos commentaires. Que vous ayez été d’accord avec nous ou non, nous sommes heureux que ceci ait soulevé un débat. Mais comme dans toute chose, il faut, à un moment donné, passer à autre appel ;-). Nous avons publié ce matin un nouveau billet pour clore le tout: http://notrevie.ca/2011/02/02/ecole-et-les-ziploc-suite-et-fin/

      Je ferme donc les commentaires sur ce billet. Bonne journée à tous!

pingbacks / trackbacks