dans Le bonheur

Récemment sur ce blogue, j’écrivais sur l’importance de repousser ses limites. Je l’ai fait la fin de semaine dernière en participant à ma première course Spartan. Pour ceux qui ne sont pas familier, il s’agit d’une course à obstacles avec de la bouette en masse, des palissades, des javelots, des barbelés, du feu, plein de « machines humaines », mais aussi plein de monsieurs-madames-tout-l’monde comme moi.
J’ai participé au Sprint de Québec qui se tenait au Massif. Pour ceux qui ne connaissent pas le Massif, c’est une montagne à couper le souffle dans Charlevoix d’une hauteur de 2500 pieds, la plus haute montagne à l’est des Rocheuses. Un Sprint, c’est 5+ KM. « Plus », parce que ce n’est jamais vraiment juste 5 KM. L’édition du Massif s’est avéré être un peu plus que 8 KM. Avec 4 montés et 4 descentes de plus de 1000 pieds.

Pour ma première course à obstacles, je peux dire que j’en ai eu pour mon argent! Il y a des moments où je me suis sérieusement posé la question: « Mais qu’est-ce que je fou ici! ». Après 2h de parcours, je me suis retrouvé au pied d’une monté qui m’apparaissait insurmontable et qui semblait monter jusqu’au ciel. Chaque muscle de mon corps faisait mal. Ma tête me disait « Tu seras jamais capable de monter ça ». Mon coeur avait envie de brailler. Je voyais que d’autres étaient dans le même état d’esprit que moi. Des mots d’églises fusaient de toute part ;). Mais au final, on s’est retroussé la bouette sur les bras et on est repartie.

Et je l’ai fait. Quand j’ai sauté par dessus le feu de la fin (le dernier obstacle), que j’ai vu Isabel, Félix et Chloé qui m’attendaient, j’ai ressenti une vague de bonheur m’inonder le corps, la douleur est partie, le bonheur est arrivé. Tout un « high »! Je comprends maintenant pourquoi ça peut devenir une drogue!

Merci à mon amie Julie qui m’a poussé dans le derrière pendant 1 an pour qu’on s’inscrive et avec qui je me suis entraîner dans les derniers mois. Merci de ne pas avoir abandonné ;). Je ne l’aurais pas fait sans toi ! #reconnaissance

J’ai déjà hâte à la prochaine course! Si vous avez des suggestions, je suis preneur!

PS: Si vous voulez voir à quoi ça ressemble une course Spartan, voici quelques photos ici.

D'autres billets
ommentaires
  • martine
    Répondre

    Tu m’impressionnes et m’inspires lâche pas! Félicitations pour ce courage exemplaire.

Leave a Reply

Campagne de socio financement[Vidéo] Le discours d'Al Pacino dans "Any Given Sunday"