Marc-André Lanciault entrepreneur numérique illuxi amplio
Rechercher

Comment j’ai bâti une entreprise de 13 milliards en 6 mois avec un iPhone et une paire de gants

Comment j'ai bâti une entreprise de 13 milliards en 6 mois avec un iPhone et une paire de gants

Partagez ce billet

He he 🙂. Je suis content que vous ayez cliqué pour lire ce billet :).

Pour le titre, j’hésitais entre celui-là et celui-ci:

Il a utilisé un iPhone et une paire de gants pendant 6 mois. Ce qu’il a découvert est absolument incroyable!

N’êtes-vous pas tannés de ce genre de titre accrocheur digne de Allo Police ? Mais ça doit marcher, sinon les gens ne les utiliseraient pas. Hey, la preuve: vous êtes en train de lire ce billet ;). Non, je blague. Vous avez cliqué sur un lien vers ce billet parce qu’on se connaît ;).

Récemment, en lisant mon fil Facebook, j’ai eu une écoeurantite aigüe. Il me semble que tout ce que j’y lisais comme contenu partagé sonnait faux. Ça ressemblait presque au contenu de mon dossier Spam dans Gmail.

Oh, et avant que vous ne le souleviez vous-même, j’ai moi aussi publié des billets avec ce genre de titre. Je suis aussi coupable ;).

Dans la vraie vie, il n’y a rien de magique

Ça fait 15 ans que je suis en affaires. 15 ans que je me lève beaucoup trop tôt et que je me couche beaucoup trop tard pour essayer de bâtir quelque chose. 15 ans de hauts et de bas. De hauts très hauts, et de bas très bas. Et à travers tout ça, il n’y a absolument rien que j’aie fait qui a marché du premier coup. Pire! Ce qui a fini par marcher après 50 essaies il y a 2 ans, ne fonctionne plus aujourd’hui!

La seule chose qui fonctionne (souvent, mais pas tout le temps ;)), c’est le travail. Le jus de cerveau et l’huile de bras. Et les petits efforts de tous les jours, chaque jour, pour rester positif et optimiste. Et accepter qu’on va tomber. Et se relever. Et retomber encore. Et se relever.

Marcel Dutil, le fondateur de Canam, nous disait l’autre jour à l’École d’Entrepreneurship de Beauce:

Quand tu réussis enfin à te sortir la tête hors de l’eau, prends une bonne grande respiration mon gars, parce qu’il y a une autre vague qui s’en vient!

Et la vie d’entrepreneur c’est exactement ça. Mais on le fait quand même. Parce qu’on ne peut vivre sans l’adrénaline que ça procure. Et de toute façon, si c’était facile, comme le prétendent tous ces titres bidon, ce ne serait pas un défi à la hauteur de ce qu’on veut vivre!

Alors, au final: on se relève les manches pis on lâche pas !

Commentaires

4 réponses

  1. Je suis déçu. J’étais persuadé que Karelab avait dépassé le 13G$ de valorisation depuis longtemps et je pensais qu’avec ton talent tu n’y passais qu’une ou deux heures par semaine. Tu me surprends beaucoup 😉

Laisser un commentaire

D'autres billets qui pourraient vous intéresser

Une formation gratuite pour souligner la Journée internationale des droits des femmes

He he! Je suis vraiment fier de notre gang chez illuxi qui a eu l’idée de souligner de façon exceptionnelle ...

La fa(r)ce de l’entrepreneurship

Je crois que ça fait 4-5 ans que je ne lis que très rarement sur l’entrepreneurship. Dans ma trentaine, je ...

Ça n’aura pris que 20 ans

Mine de rien, ça fait 20 ans que j’ai le «plaisir» d’être entrepreneur. «Plaisir» entre guillemets, car, un jour sur ...

600 000 $ pour utiliser l’intelligence artificielle dans notre LMS illuxiLearn

Ça faisait 2 ans qu’on travaillait sur ce projet. L’objectif était clair: utiliser l’intelligence artificielle afin de permettre à nos utilisateurs ...

La simplicité

Durant une ride de vélo récemment, j’écoutais Simple Man, de Lynyrd Skynyrd. Peut-être que c’est la quarantaine, peut-être que c’est ...
illuxi Team

2 ans après

Une collègue de travail nous partageait une publication de Marco Bérubé aujourd’hui. Et ça m’a rappelé qu’il y a 2 ...