dans La business

10 conseils à un jeune entrepreneur

J’adore jaser avec des entrepreneurs. Des nouveaux, des vétérans, des petits, des grands. J’aime entendre les histoires des autres, et j’aime raconter des histoires. J’aime le partage d’expérience qui survient à tout coup.

Il y a quelque temps dans la Communauté Niviti, j’ai répondu à un jeune entrepreneur qui demandait conseil. Ça m’a inspiré une liste de petits et grands conseils que j’aurais aimé savoir quand j’ai commencé. Je vous propose donc aujourd’hui le huitième de 10 conseils à un jeune entrepreneur:

Track ton temps

Je ne vous apprends rien en vous disant que la vie d’entrepreneur, ce n’est pas du 35 heures / semaine. C’est souvent du 50, parfois du 70 et souvent du 24 heures sur 24 dans notre tête. C’est généralement beaucoup trop de choses à faire, pour vraiment pas assez de temps pour le faire.

Que ce soit quand on commence ou avec 20 employés, le nombre de choses à faire ne diminue juste pas. Je me rappelle, il y a 10 ans, je me trouvais bon de réussir à faire autant de choses chaque semaine. Et je me passais la remarque que j’avais vraiment atteint le sommet de ce que je pouvais accomplir en termes d’efficacité. C’est drôle, je me suis passé la même remarque il y a 5 ans et encore une fois il y a quelques semaines. Où bien je trouve des heures qui n’existaient pas il y a 10 ans, ou alors je deviens de plus en plus efficace.

Probablement plus la 2e option ;). Et j’ai compris il y a quelque temps qu’une des façons d’être plus efficace, c’est de tracker son temps. Oui, oui: comptabiliser chaque minute qu’on passe sur chaque activité!

C’est Peter Drucker qui disait:

What’s measured improves

Et le contraire est aussi vrai: comment voulez-vous améliorer quelque chose si vous ne savez pas quand vous faites du progrès ou non ?

Le temps vs. la valeur générée

Oui, on peut s’améliorer et faire les choses plus vite. Mais selon moi ce n’est pas la clé. La clé est de savoir combien de temps on passe dans chaque activité et le comparer avec les résultats obtenus pour l’entreprise. Parce qu’il est primordial d’investir les heures disponibles dans les activités qui génèrent vraiment de la valeur !

Par exemple, dans mes débuts, j’investissais beaucoup de temps dans une communauté open source. Bien que cela m’a permis de me développer en tant que leader, peu des heures que j’y ai investi ont réellement généré de la valeur dans l’entreprise. Évidemment, c’est mon choix et ma décision. Mais je suis persuadé que si, à l’époque, j’avais tracké mon temps, peut-être aurais-je modifié mes priorités. En comparant la proportion de mon temps que j’investissais dans cette activité, avec celle reliée à d’autres activités qui elles, généraient plus de valeur dans l’entreprise, peut-être que j’aurais fait des choix différents. Au moins, j’aurais pris des décisions en toute connaissance de cause.

Voici 3 étapes pour commencer à tracker votre temps.

1- Trouves-toi un outil

La première étape, c’est d’essayer un outil. Mon préféré, c’est Toggl. Je vous le recommande vivement.

Sinon, voici un excellent billet qui passe en revue les 20 meilleures applications de time trackinghttps://zapier.com/blog/best-time-tracking-apps/

2- Use it!!

Ensuite, il faut l’utiliser. Ce n’est qu’une question d’habitude. Après quelques semaines, ce sera devenu un réflexe. Un peu comme mettre sa ceinture quand on rentre dans la voiture.

Voici les grandes catégories pour lesquels je veux tracker mon temps:

  • Par client
    • Gestion de projet
    • Production
    • Proposition / Facturation
  • Ventes
    • Web marketing
    • Événements
    • Rencontres prospects / pitch / suivis
  • Cash / Finances
  • RH
  • Stratégie
  • Planification

3- Compare le temps vs. la valeur

Puis, à la fin de chaque mois, regardez le rapport de l’application que vous utilisez afin de voir la proportion de temps que vous avez investi dans chaque grande catégorie et essayez de les comparer avec les résultats générés.

Et fixez-vous des objectifs. Commencez par prendre ce qui génère le plus de résultats et essayez d’augmenter de 20% le temps que vous y passez.

Par exemple, il y a quelques mois, je me suis fixé l’objectif de passer 50% de mon temps dans les Ventes (j’étais à 10% avant…). Et j’y suis arrivé. En se fixant un objectif et en mesurant notre performance, on ne peut que s’améliorer ;).

D'autres billets
ommentaires
  • Eric Lavoie-Trudel
    Répondre

    J’aimerais avoir ton point de vue pour la gestion travail a la maison en entreprise et la famille. Est-ce que tu penses que l’idée de tracker son temps est une bonne option ou non ?

    Je trouve sa vraiment intéressant comme point de vue. Je te remercie aussi de partager des conseil pour les jeunes entrepreneurs.

  • Marc-André
    Répondre

    Bonjour Éric, merci pour les bons mots, c’est vraiment apprécié!

    Et oui, je trouve que tracker son temps est essentiel, peu importe la situation, donc à la maison aussi. Dans mon cas, je track tout: mon temps de transport entre les meetings, le temps que je passe à écrire des billets de blogue pour NotreVie, le temps que je prends à faire mon Design hebdo à la maison le dimanche, la planification de ma journée le matin durant l’heure de leadership, le temps dans les rencontres clients, le temps en stratégies, en RH, etc. Tout est tracké.

    Et tu me fais même penser, et c’est en lien avec ce billet (« What’s measured, improves »): si je trackais le temps que je passe en famille, je pourrais probablement même l’améliorer.

    Je vais méditer là-dessus…

    Bonne journée Éric !

  • Francois Sauro
    Répondre

    Contrôler son temps, c’est pouvoir contrôler et décider de sa vie.
    Diviser le travail en termes de temps implique une meilleure gestion de la productivité et du stress lié à un marché toujours plus exigeant
    Aussi faire une analyse minutieuse de ce qu’on fait et de comment on le fait on trouvera sûrement la meilleure façon d’optimiser notre temps et augmenter notre efficacité.

Leave a Reply

Conseil 7: Vends, vends, vendsConseil 9: Embauche ton premier employé