dans La business

10 conseils à un jeune entrepreneur

J’adore jaser avec des entrepreneurs. Des nouveaux, des vétérans, des petits, des grands. J’aime entendre les histoires des autres, et j’aime raconter des histoires. J’aime le partage d’expérience qui survient à tout coup.

Il y a quelque temps dans la Communauté Niviti, j’ai répondu à un jeune entrepreneur qui demandait conseil. Ça m’a inspiré une liste de petits et grands conseils que j’aurais aimé savoir quand j’ai commencé. Je vous propose donc aujourd’hui le neuvième de 10 conseils à un jeune entrepreneur:

Embauche ton premier employé

Quand on commence, on n’a pas d’argent. Pas de client, pas de revenu, pas d’argent. Et on fait tout. C’est normal, on est tout seul. Mais si on se lance en affaire, c’est parce qu’il y a au moins 1 chose qu’on fait bien. Que ce soit programmer, écrire, designer, ou encore avoir une expertise sur les poissons, la bouffe ou les vêtements, il y a au moins 1 chose qu’on fait bien.

Ce qu’on fait de bien est généralement ce qui génère de la valeur pour nos clients et ce pour quoi ils sont prêts à nous payer. La première clé de la croissance, ce sont les revenus. Il faut donc maximiser le temps passé à faire ce qu’on fait de mieux ET à vendre (voir le conseil numéro 7 ;)).

Comme mentionné dans le dernier conseil, tracker son temps nous aidera définitivement. Mais ce ne sera pas suffisant. Assez rapidement, il faudra déléguer. C’est la 2e clé de la croissance: déléguer, déléguer, déléguer. Mais déléguer à qui quand on est seul ?

Ça prend un premier employé!

Le premier employé, c’est le plus difficile à embaucher. Déjà qu’on ne génère pas beaucoup de revenus, en plus, il faudra en prendre une grande partie pour payer quelqu’un d’autre! Et oui. Et c’est ce qu’il faut faire. Dès qu’on a une petite marge de manoeuvre, il faut embaucher le premier employé.

Qu’est-ce qui va changer ?

Quand on embauche un employé, plusieurs changements commencent à s’opérer.

1- On apprend à déléguer

D’abord, comme on le paie, on se sent obligé de lui donner du travail. On apprend donc à déléguer. Au début, c’est inconfortable. Je me rappelle mon premier employé. Il s’appelait Félix. Je lui donnais quelque chose à faire et il revenait me voir 2 heures plus tard: « C’est fait ». Ok, merde, qu’est-ce que je lui donne à faire maintenant ?

Et c’est normal. On devient meilleur avec le temps.  D’où l’importance de commencer tôt dans votre vie d’entrepreneur.

2- On n’accepte moins de petits mandats

Comme on a quelqu’un à payer maintenant, on dirait qu’intuitivement, on porte plus attention aux types de projets qu’on accepte. On prend moins de petits projets, ce qui laisse la place aux projets plus importants, plus payant.

On augmente son taux horaire. On devient de plus en plus sérieux et on attire de plus en plus les projets qu’on veut vraiment.

3- On se met à vendre plus 🙂

Je suis fatigant avec ça, je sais. Mais je l’ai appris tellement sur le tard ;). ll faut vendre! Et il n’y a rien comme d’avoir la pression d’un salaire à payer pour nous motiver à aller vendre!

4 petits conseils

En terminant, quelques conseils en vrac sur l’embauche d’un employé:

1- Le contrat

Ça prend un contrat d’employé. Parlez à votre réseau et trouvez-en un. Faire signer un contrat d’employé après l’embauche, lorsque vous avez plusieurs employés, c’est compliqué… Faites-le dès maintenant.

2- La paie

Ne perdez pas votre temps à faire une paie vous-mêmes. Utilisez un service de paie. Ça ne coute pas cher, c’est simple et vous vous assurez que les déductions à la source seront payées. Chez Karelab on utilise le service de paie Desjardins et on est très satisfait.

3- Vos amis

N’embauchez pas vos amis, votre tante ou votre frère. Trouvez la meilleure personne que vous pouvez vous offrir. Ça peut paraître la bonne chose à faire au début, mais c’est très difficile si, pour une raison ou une autre, vous devez vous laissez aller cette personne.

4- Fit de valeurs

Assurez-vous qu’il y a un fit de valeurs entre vous et la personne que vous embauchez. Posez-vous la question: vous voyez-vous aller prendre une bière avec cette personne et avoir du fun. Si la réponse est non, posez-vous des questions.

En conclusion: faites le saut! Vous avez fait le saut vers l’enrepreneurship, faites le 2e saut ver la business!

D'autres billets

Leave a Reply

Conseil 8: Track ton tempsAdopte une discipline de vie