dans La business

Si vous suivez un petit peu les nouvelles technos ou d’affaires, vous avez sûrement entendu parler de la décision de Marissa Mayer, PDG de Yahoo!, de mettre fin au télétravail pour tous les employés de la compagnie. La blogosphère et la Twitosphère se sont rapidement enflammées et tout le monde y est allé de son opinion. Certains déclarent, sous des mots à peine couverts, la décision de Mayer comme stupide et irréfléchie. D’autres encensent la PDG pour avoir eu le courage de prendre une décision aussi difficile, dans l’intérêt supérieur de la compagnie.

Notre expérience chez INBOX

J’ai trouvé la nouvelle intéressante, car (à une infinie plus petite échelle ;)), nous avons eu notre lot d’apprentissages avec le télétravail chez INBOX. J’ai lu plusieurs articles sur la décision de Yahoo! et placé les diverses opinions en perspective avec ce que nous avons vécu chez INBOX dans les dernières années.

De 2003 à 2012, nous avons été une entreprise 100 % télétravail. Tout le monde travaillait de la maison et on se rencontrait une fois par semaine dans une petite salle de conférence dans le bureau de mon associé, dans le centre-ville de Montréal. Ce n’est finalement qu’à l’automne 2012 que nous avons enfin emménagé dans notre propre bureau.

Ce fut une vraie tempête au début ;). Mais 6 mois plus tard, les progrès que nous avons faits sont inestimables!

Le changement a été difficile. Nos employés s’étaient joints à notre équipe dans des conditions définies : télétravail tout le temps, sauf 1 journée par semaine dans une salle de conférence. Avec l’arrivée d’un vrai bureau, il a fallu changer les conditions. Un bureau n’avait aucune utilité et ne représentait que des coûts si l’équipe continuait de travailler de la maison tout le temps.

En parlant avec l’équipe, nous avons convenu que nous devions être au bureau 3 fois par semaine. 3 jours, à la convenance de chacun. Certains préfèrent les lundi-mercerdi-vendredi. D’autres, les mardi-mercredi-jeudi. Peu nous importe le quand, c’est le résultat qui compte : être ensemble.

Mon idée était de commencer avec 3 jours, puis quelques mois plus tard, demander 4 jours, puis finalement 5 jours…

Nous avons tout fait pour que le bureau soit un endroit sympathique, dynamique, énergisant, inspirant. Nous avons :

  • construit un mur d’inspirations
  • trouvé un mobilier de bureau simple et épuré, mais joli
  • créé une Blue Box (notre salle de conférence)
  • acheté une machine à café TOP!
  • installé un petit « lounge » avec des canapés confortables
  • acheté des fusils « Nerfs »
  • commencé à faire des « standups meetings »
  • créé une petite bibliothèque de livre d’affaire et d’inspirations

Le tout, enrobé de ce qui nous défini chez INBOX, le « CARE » ou, en traduction très libre « prendre soin des gens ».

Les bénéfices

Les résultats se sont rapidement fait sentir. L’esprit d’équipe a atteint un niveau incroyable. La synergie aussi. Mais le plus important bénéfice fut clairement l’augmentation des interactions. À distance, sur Skype ou par téléphone, il y a une limite aux nombres d’interactions qu’on peut avoir avec ses collègues. Dans un article sur la décision de Yahoo!, l’auteur mentionne les avantages d’augmenter les interactions :

  • plus de collaboration
  • plus de partage
  • plus de solutions
  • plus de compétition et d’énergie
  • plus d’apprentissages
  • plus d’idées

Dans le même article, on mentionne aussi quelques exemples de compagnies bien connus qui ont posé des gestes concrets pour favoriser les interactions chez les gens.

Zappos a presque complètement éliminé le télétravail, car la compagnie croit en la valeur économique des interactions face à face. Pixar a des salles de bain centrales pour favoriser les interactions. Glaxo Smith Kline a trouvé que les designs de bureau à aire ouverte augmentaient la vitesse des prises de décision jusqu’à 45 %.

Nous avons été en mesure de constater chez INBOX à quel point l’augmentation des interactions a été bénéfice pour l’entreprise.

Un bureau dynamisant + de la flexibilité

Et finalement, j’ai laissé tombé l’idée de demander aux gens de venir plus souvent au bureau. Parce que nous avons créé un environnement inspirant et plaisant, les gens viennent d’eux même, sans que nous leur demandions. Et nous gardons ainsi la flexibilité si chère à nous tous pour conjuguer travail et famille. C’est le modèle que nous avons trouvé et qui marche bien pour nous :).

Comme toujours, je suis curieux de lire vos réactions, vos idées, vos trucs!

Recent Posts
Showing 5 comments
  • Steve McAtee
    Répondre

    Cool for you Mark. I think the one thing you did at INBOX was concentrate on the model that got stuff done. I think most employees are looking for a rewarding and flexible environment.

  • Andrée Anne
    Répondre

    Vos employés doivent être tristes quand ils ont décidé de télé-travailler ce jour-là et qu’ils manquent la guerre de Nerfs, non?
    Dans une gang dynamique comme la vôtre, moi j’irais tous les jours au bureau! 🙂

  • Marc-André
    Répondre

    Effectivement Andrée Anne, ceux qui manque la guerre des Nerfs s’en mordent les doigts 😉

    Dans une gang dynamique comme la vôtre, moi j’irais tous les jours au bureau!

    C’est effectivement ce qu’on cherche à accomplir, et à date, on réussi pas trop mal 🙂 Et tu es la bienvenue au bureau quand tu veux d’ailleurs!

  • Andrée Anne
    Répondre

    Yess!!! 🙂

Leave a Reply

7 règles pour des meetings productifLe Hot Seat, ou comment souder votre équipe